Ils sont quelques as de la plume et du micro à être candidats aux élections législatives. Sidiki N’Fa Konaté à Kolondiéba, Markatié Dao à Bla, Lamine Diallo à Yanfolila, Seydou Oumar Traoré à Kati, Oumar Diop en commune IV et Modibo Ouologuem en commune V.

Sidiki N’Fa Konaté est le candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM) à Kolondiéba, fief de Dr Oumar Mariko. Pour relever ce challenge, l’ancien directeur général de l’ORTM s’est allié à Moussa Koné de l’Union pour la République et la Démocratie (URD). Ce natif de Tounséguéla dans le cercle de Kolondiéba est une éminence grise du monde de la communication et du journalisme. ‘’Bardé’’ de diplômes, l’homme est connu aussi et surtout pour être un fou du travail bien fait.
Titulaire d’une licence en lettres, d’une maîtrise en littérature comparée, d’un DEA en communication et d’un doctorat en sciences et techniques de la communication, et aussi en sociologie de l’information et de la communication, Sidiki est indubitablement l’un des meilleurs spécialistes au Mali voire en Afrique.
Même s’il s’était gardé jusque-là de briguer un poste électif, l’enfant de Tousséguéla n’est pas un inconnu dans l’arène politique. Ayant côtoyé différentes personnalités, ce journaliste chevronné est un témoin-clé de l’évolution démocratique du Mali.
Loin de Kolondiéba, il y a un autre journaliste qui sollicite le suffrage de ses frères et sœurs. C’est à Bla dans la région de Ségou. Markatié Dao, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est une plume qui force l’administration de ses lecteurs par la pertinence de ses articles. Pièce maîtresse du groupe Renouveau, Markatié Dao est un homme affable toujours prêt à donner le meilleur de lui-même pour servir les autres.
Ils sont nombreux, les jeunes journalistes à bénéficier de son expérience. Le candidat de la Convergence pour le développement (Codem) à Bla est un acteur-clé du développement local à travers ses nombreuses initiatives. Depuis 2013, il gère avec talent la communication de plusieurs départements ministériels. Chevalier de l’ordre national, Markatié Dao dispose d’énormes atouts pour siéger à l’hémicycle.
Chargé de communication du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Lamine Diallo a choisi Yanfolila pour défendre les couleurs de la Codem. Il est en lice avec un officier supérieur de l’armée à la retraite, Tiouélé Satigui Sidibé, ancien directeur du service social des armées. Directeur de publication du journal « L’Espion », Lamine Diallo est très connu dans le milieu sportif malien.
Journaliste à la radio Jèkafo, Seydou Oumar Traoré est le porte-étendard du Parti socialiste Yeleen Koura du ministre des Maliens de l’extérieur sur la liste d’alliance PACP, FARE, MPM, UFD, CNAS FASO Hèrè et MPR dans la circonscription électorale de Kati. Déjà, Seydou Oumar Traoré, très actif sur les réseaux sociaux, avait posé les premiers jalons de son engagement politique en organisant la Coupe de football Faso-Nièta qui a mis en compétition les équipes des communes de Bozofala, de Daban et de N’tjiba.
Directeur de publication du journal «L’impartial», Oumar Diop est candidat en commune IV du district de Bamako sur une liste indépendante «Ensemble pour le changement» EPC. Sa colistière s’appelle Binta Diallo. Il prône une autre façon de faire la politique. Oumar Diop mène une campagne de proximité. Un autre jeune confrère, Modibo Ouologuem, est dans la course pour défendre des Associations pour le Mali (APM) en commune V.

Source: Le Challenger