Réunis au sein d’un regroupement appele Collectif des Candidats du 1er Tour des Elections législatives du 29 Mars 2020 face à la presse ce Dimanche 05 Avril 2020 au siège du parti PARENA sis à Bolibana le collectif a dénoncé le tripatouillage des résultats des élections du 29 Mars par le gouvernorat.

Né de façon spontanée au lendemain des proclamations des résultats provisoires, les animateurs de ce collectif persuadé que les résultats ont été falsifiés au niveau du gouvernorat entendent, par tous les moyens legaux, denoncer le tripatouillage des résultats.
Cette conférence de presse qui avait l’allure d’un procès contre le gouvernorat a enregistré la présence des militants militantes et symphatisants du collectif.
Pour la candidate du parti PARENA, Kadiatou Fofana, les chiffres communiqués par les autorités ne refletent pas la réalités des urnes. « Nous demandons le retablissement de toute la vérité à travers le recontage des voix car les chiffres présentés par le ministre sont biaisés pour que la vérité des urnes puissent parler », a-t-elle martelé. Et d’ajouter qu’en commune III on veut nommer des députés et la Cour constitutionnelle doit dire le droit.
En attendant la proclamation des résultats définitifs, tous les regards sont croisés vers la Cour constitutionnelle qui va confirmer ou infirmer les résultats du ministère de l’administration.
Pressentie et présente dans les sondages par certains observateurs comme étant la favorite de cette élection en commune III, Safiatou Traoré a, dans sa communication touche du doigt les conditions dans lesquelles ces élections se sont déroulées. « Le vote de la population de la commune III est aujourd’hui en train d’être volé par certaines personnes. Nous dénonçons le tripatouillage des résultats », a-t-elle soutenue.
Affaire à suivre
Mohamed Kanouté

Mali24