Malijet.co

Législatives en Commune III : l’Asma-CFP renouvelle sa confiance à Bakary Semega

Au sein des états-majors politiques, la bataille pour la reconstitution des listes fait du ravage et des remous. En commune III du district de Bamako le parti de l’ancien Premier ministre Boubèye Maïga, Asma-CFP a renouvelé son choix sur Bakary Semega, en l’investissant comme candidat aux législatives du 29 mars 2020. L’ancien 1er adjoint au maire de ladite commune, démissionnaire du RPM, vient de loin.

Une fois n’est pas coutume, dit-on. Les responsables de la section III de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) ont encore une fois jeté leur dévolu sur cette bête politique de la commune.
Les raisons d’une candidature !
Forcé à la démission, Semega a dit trouver refuge dans la famille de SBM. C’est pourquoi, il a affirmé que cette candidature lui offre une meilleure opportunité politique de mettre toute son énergie pour que l’Asma puisse effectivement évoluer non seulement en commune III, mais aussi s’implanter progressivement sur l’ensemble du territoire national. Selon lui, les Maliens comptent sur l’ex-PM pour l’avenir du pays, en raison de ses prouesses, notamment à la tête du gouvernement. Semega de poursuivre : « C’est un grand honneur pour moi de cheminer avec le parti du Premier ministre en ces moments de la vie de notre pays. « Le Mali a besoin d’un homme avisé à la taille de Soumeylou Boubèye Maïga, et qui a de l’autorité dans la prise de décision », a-t-il lancé. Toutefois, il a invité tous ceux qui croient en l’avenir du Mali de rejoindre l’ASMA dans la vision du changement. En allant à ses joutes, l’Asma-CFP réaffirme sa force de conquête du pouvoir en tant que parti, avec l’objectif principal de « gagner ensemble, construire et reconstruire avec tous sans rester prisonniers de nos itinéraires respectifs, dans le respect des identités et différences assumées, avec comme priorité de rassembler, réconcilier et unir autour de la fierté nationale ».
En terrain connu, Semega, surnommé par ses intimes « le chouchou de Bamako-coura », a déjà le soutien de cadres et militants frustrés ou écartés de la gestion du RPM lors du renouvellement des instances de la section en 2016. Des manœuvres qui avaient donné naissance à un bicéphalisme sans précédent au sein de la section III RPM. Cette bête politique au sang-froid et farouchement attaché au respect des principes et statuts du parti a rendez-vous avec l’histoire. Connu pour son militantisme avéré, doublé d’un engagement à servir la cause commune, Semega ne ménagera aucun effort pour démontrer aux responsables de l’ASMA qu’ils ne se sont pas trompés de choix.

Jean Goïta

Source : la lettre du Peuple

Vous allez aimer lire ces articles

Compte spécial de lutte contre le coronavirus : Que le Président, le Premier ministre et les ministres mettent la main à la poche !

Pour faire face aux conséquences du Covid-19 : Le gouvernement prévoit 400 milliards de FCFA

Commune iii du district de Bamako : Des partis candidats s’unissent pour dénoncer les fraudes.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct