Malijet.co

Les législatives de Mars 2020: De légitimes inquiétudes !

Le 29 mars prochain, les Maliens devraient sortir massivement pour le processus entrant dans le cadre du renouvellement du parlement national. Un challenge non pas pour le PM et son gouvernement seulement, mais aussi, et surtout pour le président Keïta qui croit pouvoir gagner du temps en tendant sa main aux différents groupes armés qui écument la zone dite du Centre.

 

Après le dialogue national dit inclusif, le pouvoir est déterminé à aller jusqu’au bout de son agenda politique avec à la clé, l’organisation des législatives de mars, qu’importe ce qui adviendrait. Ce qui adviendrait notamment dans les zones dites du Centre ou du Nord, les attaques que personne ne pourrait prévoir encore moins les victimes militaires et civiles, qu’elles  entraîneraient à l’occasion des mouvements de foule vers les centres de votation. Le risque est énorme et ce ne sera pas les communiqués dont le peuple est habitué qui calmeraient au cas où. Parce que l’alerte sonnant aux allures d’avertissement avait été lancée en amont et que le pouvoir l’avait rejetée d’un revers de main. Les groupes armés, on le sait déjà, ont le vent en poupe depuis que le pouvoir a pris la résolution de les tendre sa main amie. Ces groupes armés, on ne le souhaiterait pas, pourraient vouloir humilier davantage le gouvernement en lançant des assauts ou des messages qui dissuaderaient. Aujourd’hui, ces groupes armés selon des observateurs avisés agissent comme  de vraies armées de par leurs méthodes guerrières. Mais, le PM Dr Boubou Cissé qui était récemment au Centre du pays, la zone qui inquiète tant, sait ce qu’il a vu et entendu, tout sauf qu’aucune autorité politique, religieuse ou militaire, ne lui a pas fait cas des risques que courent les populations des zones exposées en cas d’élection. Et l’armée même soutenue par des forces alliées ne pourrait déployer aucune ceinture de protection dans la perspective de protéger les populations de tous ces villages et hameaux qui seraient attendus dans les bureaux de vote.

Cheick Alpha Sow

LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

Gestion des perdiems des forces de défense et de sécurité à l’occasion du 1er tour des élections législatives de 2020 : ce qu’il faut comprendre !

Résultats provisoires des législatives du 29 mars : 17 sièges validés et d’intrigants recalés

Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée Nationale du Mali, tacle le gouvernement sur la crise scolaire : « il ne s’agit plus de jouer au sapeur-pompier… »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct