Malijet.co

Les militants du Parena renoncent au combat électoral

Les martyrs du ministre TiébiléDramé s’attendaient sans doute à beaucoup mieux que la mollesse par laquelle le directoire du Parena s’y prend avec les législatives. Il nous revient que pour injecter une dose d’adrénaline à leur ardeur, le ministre des Affaires Étrangères n’a pas manqué de réunir ses camarades dans le cadre d’une des rares rencontres politiques pour lesquelles il dispose encore du temps depuis qu’il gère la diplomatie malienne.

Objectifs : mettre les troupes en ordre de bataille pour prendre d’assaut les circonscriptions électorales ne serait-ce que pour sauver l’honneur. Mais il semble, de source concordante, que l’ancien opposant n’a rencontré aucune ardeur à la tâche chez ses camarades. Lesquels lui auraient tacitement rétorqué n’être pas disposés à mouiller le maillot pour un combat perdu d’avance. Au fait, il semble que les militants et responsables du Bélier Blanc ne décolèrent pas contre un président. Il lui est reproché de ne leur avoir offert aucune opportunité qui permette de les préparer au combat depuis qu’il est au gouvernement. En clair, aucun militant ni responsable du Parena n’a bénéficié d’une position pour ce faire, à la différence de certaines nouvelles amitiés que leur ministre s’est faites au FSD. Cela s’appelle la frustration partisane.

La Rédaction

Source: Journal le Le Témoin- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Législatives en Commune IV: Un ex-bras droit de Mara rejoint Hamady Sangaré

Législatives : entre insécurité et Coronavirus, les candidats jouent leur « seconde chance »

Mali : l’enlèvement de Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, est confirmé par le gouvernement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct