Les responsables de la Plateforme PSPR face à la presse : «Il faut un premier civil qui soit à la hauteur »

Les responsables de la Plateforme de soutien au pacte de refondation (PSPR) étaient face à la presse, le mercredi 23 septembre 2020 à Bamako, pour demander au président de la transition, Ba Daw, d’engager un dialogue constructif et inclusif avec toutes les forces vives de la nation afin de refonder l’Etat du Mali. Au cours de cette conférence de presse, les responsables de la plateforme PSPR ont souhaité la nomination d’un premier ministre civil qui soit à la hauteur des attentes du peuple malien.

Cette conférence de presse était principalement animée par le président de la Plateforme PSPR, Moussa Konaté, en présence des autres membres de la Plateforme comme Adama Baba Maïga, Almoubareck Ag Oumar, Mme Dao Hawa Kanté et bien d’autres membres. Dans son discours liminaire, le président de la Plateforme, Moussa Konaté, a souhaité la stabilité, la paix et la réconciliation nationale au Mali, avant de prôner la  reconstruction et la valorisation des forces de défense et sécurité. « Notre plateforme (PSPR) se félicite de la désignation du président et du vice-président de la transition, ce qui consacre une écoute attentive du comité national du salut pour le peuple (CNSP) à la CEDEAO, c’est-à-dire accepter une transition dirigée par un civil », a-t-il dit. La plateforme de soutien au pacte de refondation (PSPR) salut la mise en œuvre de cette requête de la CEDEAO dont la suite pourrait être la levée de l’embargo, pour épargner le peuple Malien des souffrances qui n’ont que trop duré. « Le (PSPR) demande au peuple malien tout entier, de Kayes à Kidal, de soutenir les actions des nouvelles autorités de la transition et demande aussi au président de la transition d’engager un dialogue constructif et inclusif avec toutes les forces vives de la nation afin qu’ensemble nous refondons l’Etat du Mali », a-t-il dit. Par ailleurs, il a souhaité la libération de l’honorable Soumaïla CISSE. Répondant aux questions des journalistes, les conférenciers ont félicité le collège qui a procédé à la désignation du président de la transition, Ba Daw et le vice-président, colonel Assimi Goita. « La désignation du président de la transition a été faite par la bénédiction de l’imam Dicko. Ceux qui sont pour le peuple doivent accepter la désignation du président civil. Le peuple souffre, ça ne va pas », a souligné Almoubareck Ag Oumar. Selon le président de la plateforme PSPR Moussa Konaté, le président de la transition, Ba Daw, est un homme intègre. « Je connais Ba Daw depuis le temps de Moussa Traoré. Il a eu à occuper plusieurs postes dans l’armée avant qu’il ne parte à la retraite. C’est quelqu’un qui est intègre et qui est bon », a-t-il dit. Selon lui, Ba Daw est un civil car il est à la retraite. En outre, la plateforme souhaite aussi la nomination d’un premier ministre civil. « Il faut un premier ministre civil qui soit à la hauteur », a souhaité le président de la Plateforme PSPR, Moussa Konaté.

Aguibou Sogodogo

 

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Rupture

Le M5 rompt le silence : La présidence du CNT doit lui revenir.

Le Conseil des collectivités territoriales de l’espace UEMOA à la Primature

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct