Liste MOUSSA TIMBINE en commune V: La nécessité d’un doublé électoral

Après un premier mandat de mission accomplie avec brio, le jeune candidat Moussa Timbiné et sa liste, mérite tout le soutien des populations, afin qu’il achemine, les projets déjà amorcés. D’ores et déjà, sa liste reçoit l’adhésion massive des électeurs de cette commune, qui connaissent un à un les capacités et compétences, des hommes sur cette liste, RPM-APR, malgré la pluralité de candidatures dans cette circonscription.

En effet, les réalisations du président des jeunes tisserands, élu en 2013 dans la commune V, plaident déjà en sa faveur. Cela est un constat appréciable à l’œil nu. Elles (réalisations) sont diversifiées localement sur tous les fronts  du changement et de développement. Un vrai promoteur des initiatives du développement local. La poursuite de ces initiatives dépend du renouvellement de la confiance des populations. Pour dire que, une fois réélu, l’honorable Timbiné et colistiers poursuivront, leurs chantiers de développement en commune V.  La balle est dans le camp des électeurs. Par ailleurs, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale rassure et appelle à la sérénité, dans son camp, face à l’adversité grandissante que connait sa commune V. Il s’agit surtout le cas de son camarade militant du RPM et même actuellement maire de la commune, Amadou Ouattara.

« Le maire de la commune V a violé la délibération du Conseil communal, dans sa tentative d’aménagement du terrain de football de Baco-djicoroni. Dans la délibération du conseil municipal, il est mentionné des magasins démontables. Pourtant, dans le contrat de bail signé par Ouattara, il est écrit : construction en matériels durables en étage de 65 magasins. J’ai demandé à Ouattara, en tant que musulman, de jurer s’il n’a pas pris d’argent. Il me dit : c’est une question de piège. Alors, j’ai insisté, lui demandant, s’il pouvait jurer sur le Coran qu’il n’a pas pris d’argent. C’est là qu’il a dit qu’il a reçu un chèque de 5 millions et qu’il a refusé en disant que ce n’était pas un problème d’argent. Mais quand le monsieur a insisté, il les a pris » a expliqué le candidat quant au bras de fer qui le lie au Maire Amadou Ouattara, suite à la gestion d’un dossier portant sur l’aménagement du terrain de football de Baco-djicoroni. C’était à la faveur d’une conférence de presse. Le chien aboie, la caravane passe dit-on l’adage qui illustre parfaitement les cabales fabriquées contre la liste RPM-APR.

Karamoko Dembélé  

 

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Une rencontre d’urgence entre le Président IBK et l’Imam Mahmoud DICKO !

Audience 2 : IBK rencontre les représentants des partis politiques de la Majorité présidentielle

Nouveau gouvernement : les réserves de la CODEM

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct