Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, fait l’objet d’une véritable collusion au sein de la mairie. Des frondeurs sont dans la dynamique de lui couper de l’herbe sous les pieds en l’accusant de la gestion par personne interposée de la faramineuse somme de 35 milliards de FCFA.

Depuis son incarcération à la Maison centrale d’arrêt de Bamako, le maire du district, Adama Sangaré n’a jamais cessé de se soucier de l’Hôtel de ville. Mais des agents de ladite mairie tels que le premier adjoint, Harry Makan Kéita, la cheffe de division Approvisionnement et marchés, Mme Doumbia et la directrice des Finances et du matériel, Mme Diawara Jeannett Ba, se sont transformés en fournisseurs en l’absence du maire. En outre, ils l’accusent de gestion, depuis sa cellule, de la somme de 35 milliards de FCFA. Une manière pour eux de lui jeter le discrédit.

De sources proches, ce sont eux qui accaparent actuellement tous les marchés de la mairie du district en la gérant comme une entreprise familiale. Quant au premier adjoint, Harry Makan Kéita qui assure l’intérim de Adama, nos sources indiquent qu’il a constitué un réseau de fournisseurs afin d’avoir des fonds suffisants pour financer la campagne de sa femme sur la liste de l’Asma-CFP à Kita.

Les mêmes sources rapportent que Mme Doumbia aurait concocté une liste composée de ses fils et neveux pour leur donner certains marchés et contrats de la mairie à concurrence de 300 millions de FCFA.

A en croire toujours nos sources,  la directrice des Finances et du matériel, Jeannett Ba, elle aussi, donne des marchés à la limite de 498 millions de FCFA.

Nos sources révèlent que la décision du maire du district n’arrange pas le 1er adjoint. Ce qui fait, disent-elles, qu’il ne signe pas les bons d’achat desquels il ne gagne pas sa part. Ce dernier foule au pied les priorités du maire Adama. Il refuse de payer les cotisations et assurances aux organismes comme Ozone-Mali, Garden Center, Exotica, la francophonie, l’Association des municipalités du Mali et autres.

A noter que ces agents profitent de l’absence du maire du district pour enfoncer la mairie dans le gouffre. Car, avec un tel comportement, la mairie du district risque d’être à l’asphyxie.

Bazoumana KANE

Source: Journal Le Prétoire- Mali