Malijet.co

Mali : Consolidation des initiatives africaines en vue d’une solution pacifique en Libye !

A l’invitation de la République Algérienne Démocratique et Populaire, le Chef de la Diplomatie malienne, S.E.M. Tiébilé DRAMÉ a pris part, ce jeudi 23 janvier 2020 à Alger, à la réunion consultative des pays voisins de la Libye.

Pour la circonstance, le Ministre DRAMÉ est accompagné de M. Abdoulaye TOUNKARA, Directeur Afrique au MAECI et Coordonnateur de la Cellule d’Appui aux Stratégies et Initiatives Sahel, du Général Mahamane TOURE, Directeur du Centre d’Etudes Stratégiques et de M. Boubacar Biro DIALL, Chargé d’Affaires à l’Ambassade du Mali à Alger.

Cette réunion consultative de haut niveau présidée par S.E.M. Sabri BOUKADOUM, Ministre algérien des Affaires Étrangères avait pour objectif de débattre de la grave situation en Libye et ses implications sur les pays voisins. La réunion visait également à discuter des voies et moyens à même d’apporter un soutien au processus de sortie de crise en Libye.

La rencontre s’est déroulée en présence des Ministres des Affaires Étrangères de l’Égypte, de la Tunisie, du Soudan, du Tchad, du Niger et celui du Mali. A cette occasion, le Ministre des Affaires Étrangères de la République Fédérale de l’Allemagne a fait une présentation sur les conclusions de la Conférence de Berlin sur la paix en Libye, tenue le 19 janvier 2020 en Allemagne.

Les Ministres des Affaires Étrangères ont fait un tour de table sur la situation en Libye et ont exhorté les belligérants libyens à s’inscrire dans le processus de dialogue politique, sous les auspices des Nations-Unies, avec le concours de l’Union Africaine et des pays voisins de la Libye, en vue de parvenir à un règlement global de la crise, loin de toute interférence étrangère.

Ainsi, le Chef de la Diplomatie malienne a insisté sur l’importance de faire entendre la voix de l’Afrique, des pays voisins et aussi celle des victimes de la crise libyenne avant de souligner que « la crise libyenne fait l’objet d’enjeux de rivalités qui vont au delà de la Libye, la destruction de l’Etat libyen était déjà le signe annonciateur des interférences extérieures dangereuses, elle continue et n’ont pas cessé ». Et de poursuivre : « Il ne peut pas y avoir de stabilité en Libye sans mettre fin aux interférences. Il faut donc une mobilisation exceptionnelle de tous les voisins et de toute l’Afrique ».

Selon le Ministre DRAMÉ, les questions abordées au cours de cette rencontre, seront débattues en termes de propositions concrètes dans quelques semaines à Addis Abeba lors du prochain Sommet de l’Union Africaine. Il faut noter que cette rencontre consultative précède la réunion qui aura lieu 30 janvier 2020 à Brazzaville, à l’initiative du Président de la République du Congo, Président du Comité de haut niveau de l’Union africaine sur la Libye.

Avec MAECI

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: Législatives de mars-avril 2020 en chiffres

Mali: »engueulades » entre le ministre Yaya Sangaré et Me Mountaga Tall du CNID

Législatives 2020 : Les candidats ratissent large

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct