Mali : IBK dissout la Cour constitutionnelle

Dans ce 4e discours à la nation en l’espace d’un mois, le Président de la république a annoncé ce 11 juillet avoir abrogé le décret de nomination des membres restants de la Cour constitutionnelle, dont certains membres avaient déjà démissionné. L’une des principales causes de la grogne sociale emmené par le M5, l’institution étant accusée d’avoir tripatrouillé les résultats aux législatives.

Dans la journée, des manifestants ont tenté d’atteindre le domicile de Mme Manassa Dagnoko, la désormais ex présidente de la Cour constitutionnelle. Des échauffourées qui ont conduit à la mort d’un jeune. Une journée émaillée de tensions dans certains points de la capitale avec les forces de l’ordre.

Cette décision du chef de l’État suffira t’elle à apaiser le climat social ? Beaucoup avaient aussi réclamé la dissolution d’une autre institution, l’Assemble nationale.

Il reste que cela constitue une décision forte qui était attendue depuis longtemps. IBK a également mentionné Soumaila Cissé ” sain et sauf” selon ses termes et dont le retour serait pour bientôt.

Vous allez aimer lire ces articles

Vidéo: IBK « n’est pas le propriétaire » du Mali (Issa Kaou N’Djim au meeting du 11 août)

Mali: Qui cherche à torpiller les « accords d’Alger » ?

Mali : quand les Dan Na Ambassagou empêchent Boubou Cissé d’enterrer son beau-père

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct