Mali: la CEDEAO attend la nomination d’un Premier ministre civil pour lever les sanctions

L’équipe de médiation de la CEDEAO au Mali a indiqué ce 25 septembre que la levée des sanctions interviendra après la nomination d’un Premier ministre civil. Cette annonce fait suite à l’investiture dans la matinée du Président et du Vice-Président de la transition.

 

L’organisation ouest-africaine attend toujours des garanties de la part des militaires du CNSP pour mettre fin aux restrictions qui visent le Mali. La mission de médiation a rappelé ce vendredi les recommandations de la CEDEAO. Outre la nomination d’un Premier ministre civil, elle a insisté sur la disponibilité de la version finale de la Charte de la transition au Mali.

Celles-ci devrait notamment préciser « la dissolution du CNSP avant ou après l’investiture du Président de la transition, les responsabilités du vice-Président qui sera chargé de la sécurité et de la défense, l’impossibilité pour le vice-Président de remplacer le Président de la transition et la durée de la transition fixée à 18 mois à compter du 15 septembre 2020 ».

Selon la version provisoire de la Charte de la Transition, le Vice-Président s’occupe également de « la refondation de l’Etat ». Un point à corriger, d’après la CEDEAO qui estime que cette charge relève de l’ensemble de l’équipe de la transition.

La mission a enfin insisté sur la « libération urgente » des personnalités arrêtées par le CNSP.

Malivox

Vous allez aimer lire ces articles

C N T : A quand sa mise en place et qui pour le diriger ?

SALES TEMPS POUR LA CEDEAO

Soumi et SBM : Du duel en duo en 2022?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct