Mali: La mission de bons offices de la CEDEAO à Bamako pour décrisper le crise sociopolitique

Sous la conduite de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, une mission de bons offices de la CEDEAO est à Bamako depuis ce mercredi 15 juillet 2020 pour  décrisper le crise sociopolitique que connaît le pays depuis le 5 juin dernier.

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a accueilli cet après-midi, au pavillon présidentiel de l’aéroport international Modibo Keïta de Bamako – Sénou, une délégation de très haut niveau de l’Organisation sous régionale.

La Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), soucieuse du règlement de la crise socio-politique que connaît le Mali, s’implique, conformément aux textes de l’organisation, en vue de parvenir à un dénouement heureux.

C’est dans ce cadre que le Président Goodluck Jonathan est arrivé à Bamako cet après-midi pour un séjour de 72 heures. L’ancien Chef de l’Etat de la République Fédérale du Nigeria est arrivé à la tête d’une importante délégation politique et technique de très haut niveau comprenant le ministre des Affaires étrangères du Niger, SEM Kalla ANKOURAO, le président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi BROU, le Commissaire aux Affaires politiques, Paix et Sécurité de la CEDEAO, le Général Francis Behanzin, le président de la Cour constitutionnelle du Togo et son homologue du Bénin.

Cette mission qui fait suite à celle dite ministérielle du 18 juin dernier, témoigne de la volonté de l’organisation sous régionale de préserver la stabilité du Mali et partant, celle de la sous- region Ouest-africaine.

Au cours de son séjour, la mission aura des rencontres avec le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, le Premier ministre Docteur Boubou Cissé, les acteurs politiques, administratifs, ceux de la société civile, des milieux universitaires ainsi que les représentants du corps diplomatique et des organisations internationales accréditées dans notre pays.

 

Avec Primature

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: L’assomption de la justice sous Me Tapo

Cheick Oumar Sissoko à propos du double jeu de Issa Kaou Djim sur le départ du chef de l’État : “désormais Kaou Djim ne parle plus au nom du M5 RFP”

CHEICK OUMAR SISSOKO DE EMK – « TOUT CE QUE ISSA KAOU N’DJIM DIT N’ENGAGE PAS LE M5-RFP »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct