Mali : le président de l’OCLEI reçoit l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas !

L’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Mali à la tête d’une délégation a été reçu dans la soirée du lundi 19 octobre 2020, par l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI). Les échanges ont essentiellement porté sur la coopération entre les deux parties en matière de lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

 

L’un des plus grands Partenaires  de  l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite depuis 2017, l’ambassade du Royaume des Pays-Bas au Mali est le premier partenaire  à accompagner l’OCLEI  dans le cadre du financement de ses activités. « Le Royaume des Pays-Bas est à la date d’aujourd’hui le premier à décaisser de l’argent en espèce pour financer des activités de l’OCLEI  à hauteur de 350 millions de francs CFA » a indiqué le président de l’OCLEI, Moumouni Guindo.

Par ailleurs,  il dira que l’OCLEI est en phase de discussion avec  les Pays-Bas  à travers son Ambassade au Mali pour la signature d’un nouveau  protocole de partenariat, pour le  financement des  activités de l’OCLEI. Un partenariat   qui doit s’étendre sur plusieurs années. L’enveloppe de  ce protocole selon le président Guindo est estimée à  des milliards de nos francs.

Les deux  parties ont discuté essentiellement des liens de collaboration et de partenariat qui existent entre les structures.  Arrivé au Mali il y’a six  semaines, l’Ambassadeur Marchel Gerrman affirme que cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une prise de contact avec les partenaires du Royaume des Pays-Bas au Mali.

Selon lui, le mandat de l’OCLEI est d’une  importance capitale dans la lutte contre la corruption au Mali. Toutefois l’Ambassadeur Gerrman a réaffirmé sa volonté et celle de son pays   de  la  continuité  du partenariat entre le Royaume des pays-Bas et l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite.

Jean Joseph Konaté,

Malijet

Vous allez aimer lire ces articles

Bah N’Daw désormais sommé d’accélérer l’audit sur la gestion calamiteuse d’Ibrahim Boubacar Kéïta !

Session du Conseil des ministres d’hier mercredi 25 novembre: Onze nouveaux gouverneurs militaires et plusieurs officiers de la chaîne de commandement militaire nommés

Mise en place du conseil national de la transition: La CMAS de l’imam Dicko décide d’y siéger, occasionnant la démission de trois de ses leaders

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct