Mali : Le trio de tête est maintenant connu

Le Président de la 3e transition politique du Mali, le colonel à la retraite, Bah N’Dawa, a prêté serment, le vendredi 25 septembre 2020. Un choix qui a fait l’unanimité au sein de l’armée et de beaucoup de maliens, au regard des qualités de probité, de rigueur et de compétence, qui caractérise l’homme, âgé aujourd’hui de 70 ans.

Certaines indiscrétions révèlent qu’il serait une proposition du défunt Général Moussa Traoré qu’il a servi en qualité d’aide de camp. Ce dernier pour son patriotisme, aurait bien conseillé les jeunes militaires et leur aurait demandé de jeter leur dévolu sur certains cadres qu’il estime être des patriotes et des hommes intègres pour diriger la transition pour sortir le pays de la crise sociopolitique et économique dans laquelle il se trouve. Parmi ces hommes, figurait son ancien aide de camp, le Colonel-major, aujourd’hui à la retraite, Bah N’Daw.

Le colonel-major à la retraite Bah N’Daw dit « le Grand » ancien Aide de camp du président Moussa Traoré, ancien chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, ancien chef d’Etat-major adjoint de la Garde nationale, ancien Directeur du Génie militaire, ancien chef de cabinet de défense à la Primature, ancien directeur général de l’Equipement des armées, chargé de mission au Ministère de la Défense, ancien ministre de la Défense et des anciens combattants en 2014, sous IBK, jouit d’une bonne réputation auprès de l’opinion publique malienne. Des atouts indéniables qui doivent lui permettre d’amener à bon port le bateau Mali en pleine turbulence.

A ses côtés, trône un Vice-Président. Le chef de la junte militaire n’a pas hésité longtemps à se saisir de ce poste inexistant jusqu’alors dans l’architecture constitutionnelle et institutionnelle du Mali. Le Colonel Assimi Goïta devra, selon les termes de la Charte qui attend d’être révisée, être en charge des questions de défense et de sécurité.

Quant au troisième et dernier acteur de cette transition, à savoir le Premier ministre, c’est sur Moctar Ouane que s’est porté le choix du Président N’Daw, à la surprise générale. En effet, le M5 était pressenti pour occuper ce poste, après son rôle dans le changement de régime au Mali. Mais, des dissensions internes ont facilité la tâche au Président Bah N’Daw qui ira chercher ce diplomate de carrière.

En effet, Moctar Ouane a été conseiller diplomatique du président Moussa Traoré. Il sera dans les rouages administratifs maliens jusqu’à sa nomination en qualité d’ambassadeur, représentant permanent du Mali auprès de l’Organisation des Nations Unies. Le 2 Mai 2004, il est nommé ministre des Affaires étrangères. Après avoir quitté ses fonctions de ministre des Affaires étrangères en 2011,  Ouane a occupé de hautes fonctions au sein de l’Union économique et monétaire ouest – africaine (UEMOA) ;

Seydou K. KONE

Source: BamakoNews

Vous allez aimer lire ces articles

Atelier d’échanges avec les universitaires experts autour des recommandations issues de l’observation des élections législatives 2020 : la mission de veille citoyenne s’investit pour une sortie de crise durable

Lutte pour la refondation du Mali : le M5-RFP réclame avec force la présidence et le quart des membres du CNT

Transition au Mali : Halte à la distanciation

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct