Opposé à la prorogation du mandat des députés maliens, le riche homme d’affaires Aliou Boubacar Diallo, arrivé troisième à la présidentielle de 2018, semble depuis avoir trouvé sa place au sein de l’opposition.

 

Lors de la présidentielle malienne de 2018, le président d’honneur de l’ADP-Maliba avait créé la surprise en recueillant 8,33 % des voix. Il prouvait ainsi que son parti, qui avait rompu avec la majorité, avait trouvé sa place au sein de l’opposition.

Jeune Afrique