Mali: six mois de captivité de Soumaïla Cissé

Du 21 au 25 septembre 2020, l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), le Parlement Panafricain et l’Union Parlementaire Africaine (UPA) se mobilisent et appellent à la libération de Soumaïla Cissé, retenu en otage depuis six mois.

 

Le 25 mars dernier, le convoi du député et président de l’Union pour la République et la Démocratie au Mali a été attaqué par des hommes armés non-identifiés. Au cours de cette offensive, une personne a été tuée et deux autres grièvement blessées. Le 5 juin, ces trois organisations interparlementaires ont, pour la première fois, uni leurs voix pour inciter les autorités maliennes et toutes les forces vives nationales et internationales à œuvrer pour la libération rapide de leur collègue malien. Or, à ce jour, M. Cissé demeure retenu en otage. Les Assemblées déplorent que la situation reste inchangée et rappellent que sa détention constitue une entrave grave aux principes démocratiques et aux libertés fondamentales.

A l’heure où le Mali traverse un moment charnière de son histoire, l’absence de M. Soumaila Cissé est d’autant plus regrettable. De ce fait, l’APF, le Parlement Panafricain et l’UPA invitent l’ensemble des parlementaires du monde entier à faire preuve de solidarité et à se mobiliser en diffusant sur internet et les réseaux sociaux un visuel en faveur de la libération immédiate de Soumaïla Cissé.

Financial Afrik

Vous allez aimer lire ces articles

SALES TEMPS POUR LA CEDEAO

Soumi et SBM : Du duel en duo en 2022?

Recherche de mesures d’apaisement : Moctar Ouane prend langue avec les associations Djinna dogon, Ir ganda et Tabital pulaaku

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct