Malijet.co

Mamadou Diarrassouba député a l’A. N. : “IBK se représentera en 2018 même s’il ne le veut pas”

Le député élu à Dioïla, Mamadou Diarrassouba, profitant de la tribune de l’entrée en fonction du nouveau maire de Massigui, ce samedi, a levé toute équivoque sur la candidature du président de la République à un second mandat en 2018.   

mamadou-diarrassouba-depute

Sous la conduite de Dr. Bocari Tréta, président du parti, plus d’une cinquantaine de membres du bureau politique national du Rassemblement pour le Mali (RPM) et plus d’une dizaine de députés se sont rendus à Massigui (cercle de Dioïla) pour la fête de l’installation du nouveau maire de la Commune rurale.

honorable-mamadou-diarrassouba-depute-rpm

Fief de l’honorable Mamadou Diarrassouba, 1er questeur de l’Assemblée nationale, cette cérémonie a regroupé un monde des grands jours, venu dans toutes les communes du cercle de Dioila. S’adressant à ses fidèles, l’honorable Diarrassouba a mis fin au suspense qui entoure la candidature du président de la République à la présidentielle de 2018.

“Ceux qui pensent qu’IBK ne sera pas candidat en 2018, se trompent. Il se représentera volontiers ou nous l’exigerons même s’il ne le voulait pas”, a-t-il prévenu. Pour l’orateur, le président doit terminer ses chantiers de développement du Mali.

“La paix et la réconciliation nationale, la réforme de l’armée, le redressement de l’économie, le désenclavement sont, entre autres, les chantiers qui nous tiennent à cœur et qu’IBK doit parachever”, a-t-il soutenu.

S’adressant spécifiquement au nouveau maire élu de la Commune rurale de Massigui, Bafotigui Coulibaly, le député l’a invité à faire de la consolidation de la paix dans les 53 villages et 44 hameaux de culture la priorité de ses priorités. Mamadou Diarrassouba a informé sa population du démarrage très prochain des études pour le butinage de la route Dioïla-Massigui (80 km), l’une des grandes préoccupations de tout le cercle de Dioïla.

Elu à la majorité écrasante (17 conseillers sur 23 conseillers), le maire RPM de Massigui, a lancé un cri de cœur aux cadres du parti présidentiel.

“Cette population m’en voudra si je ne vous révèle pas ses souffrances : l’avenir de la filière coton, l’état défectueux de nos routes causant des accidents mortels de circulation, la construction d’un centre référence, l’absence d’un schéma d’aménagement, etc.”,  a plaidé Bafotigui Coulibaly, maire de Massigui.

Le BPN du RPM, à travers son secrétaire général Baber Gano, a assuré la population, fidèle au parti depuis sa création, de l’engagement des plus hautes autorités à aider le bureau communal dans sa mission.

Le préfet du cercle de Dioïla, Seydou Maïga, a affirmé que les élections se sont bien déroulées à Massigui. Pour lui, c’est l’une des rares circonscriptions du cercle qui n’a pas eu de contestation ou plainte contre les résultats.   

Maliki Diallo

 

Source: L’indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : IBK compte rempiler pour un second mandat

Soutien au président IBK: la CODEM respectera son contrat de mandature

Distinction au ministère du Commerce: Tiégoum, chevalier de l’ordre national

ORTM en direct Africable en direct