Le lundi  dernier, le Parti Malien pour la Démocratie sociale a animé une conférence de presse à son siège  à l’ex lycée Kondoso  sise au quartier Djelibougou . Objectif informer les hommes de médias sur la vie du parti, de la nation et sur les futures actions qui seront entreprises. Selon, le premier responsable du parti Ben Kattra le PMDS doit être le 208 emeparti, mais ce n’est pas le nombre qui compte, mais le dynamisme du parti. Le leader  syndical  a touché du doigt tous les défis auxquels la nation malienne fait face. Il a affirmé de vive voix que le parti participera bel et bien au dialogue national inclusif avec arme et bagage.

Le PMDS n’est pas un parti qui est venu pour amuser la galerie a indiqué d’entrée de jeu Maouloud Ben Kattra. Il est peut-être le 208 eme, mais cela n’est pas une raison pour baisser les bras à encore souligner l’ancien secrétaire général adjoint de l’UNTM. Pour justifier son optimisme, Mr Kattra a fait savoir que le parti est composé de citoyens capables de faire des analyses objectives sur une situation donnée. Avant de poursuivre, le parti est caractérisé par sa constance et sa cohérence. Selon le conférencier le PMDS n’est pas cette formation qui dira tchou ensuite tchan. Il a déjà choisi sa ligne directrice qui est de soutenir le président de la République El Hadj Ibrahim Boubacar Keita par rapport à son programme « AN GA MALIBA BE KA TA GNE ». Une façon de dire que le parti privilégie l’intérêt général et non l’intérêt personnel. Par rapport à la position du parti, Ben Kattra a été clair sa formation fait parti du courant socio-démocrate. Le parti a signé l’accord politique de gouvernance, mais ne fait pas  parti de la coalition Ensemble Pour le Mali EPM a précisé Ben Kattra. « Nous avons soutenu le président IBK pour sa réélection le 29 juillet 2018, pour un second mandat à la tête du Mali, nous ambitionnons de soutenir la deuxième mandature du président IBK à travers notre présence massive au sein de la future Assemblée Nationale. Une Assemblée  Nationale qui sera acquise à IBK et qui lui permettra d’exercer son deuxième mandat en toute tranquillité », a martelé le syndicaliste. Pour ce qui est du dialogue national inclusif le parti a donné son accord de principe a fait savoir Maouloud Ben Kattra. Actualité oblige le parti a condamné les actes terroristes à répétition qu’aucun argument ne saurait justifie. Par rapport à la situation de l’école, le PMDS  a appelé l’État à s’impliquer davantage pour que les jeunes bénéficient de formations de qualité. Pour ce qui est de  l’emploi des jeunes, le président du parti a indiqué que du temps où il était ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, il a initié des mesures qui en principe doivent  réduire le taux de chômage. Par rapport à la lutte contre la corruption, le PMDS  a souligné qu’il soutient pleinement la justice qui doit tenir compte de la présomption d’innocence. Pour ce qui est de la vie du parti, les perspectives sont bonnes à en croire le conférencier, le PMDS est implanté sur toute l’étendue du territoire national  a-t-il fait savoir. La  conférence de presse a été conclue par les phases de questions-réponses.

Badou S. Koba

Source: Le Carréfour