#MaTransition : le vote, un fondement clef de la démocratie

Le vote est un acte à travers lequel le citoyen exprime son choix ou sa préférence pendant une élection. Au Mali, comme ailleurs, il existe plusieurs types de vote.

 

« Le vote renvoie à ce qu’on appelle la démocratie, c’est-à-dire la participation des citoyens », explique le Dr Ibrahima Sangho, président de l’Observatoire pour les élections et la bonne gouvernance au Mali. Pour lui, tout le monde n’est pas fait pour diriger. Raison pour laquelle il nous renvoie à la loi électorale du pays, qui préconise la représentativité.

Fondement de la démocratie

« Le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Cette citation d’Abraham Lincoln illustre à suffisance le fondement de la démocratie. Au Mali, il est question de vote quand arrive le moment d’élire un président de la République (élections présidentielles), des députés (élections législatives) ou encore des maires (élections communales).

Par ailleurs, nous remarquons qu’il existe également 3 grands types de vote pratiqués au Mali : le vote à bulletin secret, le vote par procuration et enfin le vote à main levée. A cela, s’ajoute le référendum, généralement orchestré en faveur d’une grande décision de l’État.

Ce vote est le plus connu de tous. Le vote à bulletin secret est mis en œuvre afin de respecter une partie de la loi électorale qui mentionne, dans son article 89, que « le vote est personnel ». En effet, il vise à garantir encore la discrétion et à mettre les électeurs à l’abri des intimidations des proches ou d’autres personnes pouvant influencer leur choix. Et c’est le même type de vote aussi en ce qui concerne le referendum au Mali.

Vote blanc et nul

Toutefois, il est difficile de parler du vote à bulletin secret sans évoquer les votes blancs et à bulletins nuls. Lors des élections, le vote blanc est le fait de ne porter son choix sur aucun des candidats ou sur aucune position proposée. Cela se fait, en général, de façon volontaire. Le vote à bulletin nul consiste à mettre une réponse non valable aux yeux des textes en vigueur.

Au Mali comme dans bien d’autres pays, il faut que ces bulletins soient différents de celui reconnu publiquement pour être nuls. Mettre plus d’un bulletin dans l’enveloppe ou insérer d’autres bulletins que ceux reconnus officiellement est aussi qualifié de nul et sans effet.

Enfin, pour rappel, le vote est un droit, une action physique et citoyenne. A cet effet, il reste l’un des principes de base d’une démocratie.

Source : Benbere

Vous allez aimer lire ces articles

Suite de l’affaire de l’avion présidentiel au Mali

76ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU : Les vérités drues de Choguel K Maiga

Mali : Rencontre du Haut représentant Borrell avec le Ministre des Affaires étrangères du Gouvernement de la Transition Abdoulaye Diop

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct