Malijet.co

Mémorandum pour le Retour de la Paix dans le Centre : Arouna Modibo Touré rassure les jeunes acteurs

lusieurs actions d’envergure menées pour apaiser les tensions dans les régions de Ségou et de Mopti, les Jeunes Acteurs pour la Paix et la Réconciliation nationale ont remis un Mémorandum pour le retour de la paix dans le centre du pays au ministre de la Jeunesse et des Sports, qui les a rassurés de le donner à qui de droit.

 

La remise du document a fait l’objet d’une cérémonie organisée le vendredi 13 mars au ministère de la Jeunesse et des Sports sous la présidence du chef du département, Arouna Modibo Touré qui avait à ses côtés les membres de son cabinet, la Directrice générale de l’Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (AJCAD), les représentants des PTF, et plusieurs jeunes acteurs.

Ce Mémo, selon la directrice exécutive de l’AJACD, fait suite aux actions pour la paix dans les régions de Ségou et Mopti, notamment les zones les plus touchées par l’insécurité où le vivre-ensemble est en péril. «Beaucoup d’actions ont été menées par les jeunes acteurs pour la paix, accompagnés par les ONG de mise en œuvre avec l’appui financier de l’UNICEF et de l’OIM. En tout, plus de 2000 personnes ont été touchées par ces actions qui ont porté sur la mise en œuvre de l‘Accord pour la paix».

A travers leurs actions, les jeunes ont réussi à atténuer bien de tensions. Et à faire entendre leur voix par les autorités locales «C’est dire que, quand les jeunes sont mis en avant, responsabilisés, beaucoup d’actions peuvent se faire facilement. Nous sommes sûrs qu’en délivrant notre document au ministre de la Jeunesse, ce message sera entendu et des actions concrètes de la part du gouvernement seront mises en œuvre pour accompagner les jeunes afin qu’ils puissent jouer leurs rôles pour le vivre-ensemble et le retour de la paix et la réconciliation».

Au nom du gouvernement, Arouna Modibo Touré a remercié les partenaires qui ont appuyé l’AJCAD pour élaborer ce mémorandum. « Quand je vois ces jeunes acteurs de la paix et de la réconciliation dans cette salle, je me dis qu’il y a de l’espoir. Il y a l’espoir parce que vous avez décidé d’être aujourd’hui au centre d’un problème qui est l’un des plus importants dans ce pays : la paix, mais aussi vous avez décidé de vous engager pour une paix durable» a-t-il dit.

Déclencheurs de  politiques publiques

Le ministre de la Jeunesse s’est réjoui de cette initiative qui cadre convenablement avec la politique du gouvernement dans sa stratégie de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. «Le Président de la République l’a toujours dit : il veut une paix durable pour notre pays. Si, aujourd’hui, les jeunes ont pris conscience qu’ils sont une partie intégrante de cette population, qu’ils peuvent instaurer cette paix, j’avoue que le pari est à moitié gagné ».

Le ministre a, par ailleurs, rassuré les jeunes acteurs que le département utilisera ce mémorandum de manière judicieuse et fera en sorte que les propositions pertinentes qui s’y trouvent soient des éléments déclencheurs de nos politiques publiques.

 Bintou Diarra

source le challenger

Vous allez aimer lire ces articles

2ème tour des législatives en commune iv du district de Bamako : 27 partis politiques apportent leur soutien à la liste UDD-PSDA

ASSEMBLÉE NATIONALE: DOSSIER BRÛLANT SUR LA TABLE DES ELUS

TOUS LES REGARDS BRAQUES SUR LA COUR CONSTITUTIONNELLE

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct