Un forum public a été organisé  sur le processus de gouvernance en Afrique ce vendredi 24 janvier 2020 à l’hôtel Sheraton de Bamako. Il était présidé par le ministre de l’Intégration africaine, Baber Gano. 

 

Cette activité entrait dans le cadre du mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP).

Selon le ministre de l’Intégration africaine, Baber Gano, le mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) a été créé en vue d’identifier les faiblesses et les astuces pouvant permettre de mettre en œuvre collectivement  les actions concrètes de bonne gouvernance. Et d’ajouter que depuis 2003, le Mali a mis en place la commission nationale de gouvernance qui a élaboré un document qui a été présenté lors du sommet d’Addis-Abeba en 2019 malgré la grave crise sécuritaire qui mine le pays.   Cette commission a pour objectif de  se baser sur le respect des principes de la démocratie et de la bonne gouvernance, a indiqué le ministre de l’Intégration africaine. Pour le travail accompli par la commission nationale de gouvernance, le ministre Gano dira qu’elle a  fait une déclaration solennelle pour une sortie de crise notamment celle du 9 mai 2012 et faire un rappel sur les principes de gouvernance.

La commission nationale de gouvernance a aussi fait des recommandations fortes  d’évaluation par les pairs sur la situation des régions du nord en matière électorale, a affirmé le ministre Gano. A ses dires, l’engagement de l’État malien s’est aussi traduit par un appui financier des activités du MAEP qui lui a permis de poursuivre les sensibilisations et d’information des populations à échelle nationale dans le cadre du processus de gouvernance.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau