Malijet.co

Modibo Kadjoké candidat de l’APM-MALIKO à la présidentielle :« Les ennemis du Mali sont à l’œuvre, prêts à user de tous les moyens pour entacher le scrutin d’irrégularités … »

Dimanche 1er juillet 2018, la salle de conférence de l’hôtel « les Colonnes » a abrité la cérémonie de déclaration de candidature de Modibo Kadjoké, investi par son parti, l’APM-Maliko.

Aux dires de Modibo Kadjoké, la beauté du Mali consiste en la mixité de son peuple. Un peuple multiple dans sa culture. Une multiplicité qui fait toute son harmonie.  La sauvegarde de cette valeur et de toutes les valeurs du Mali et des Maliens vaut la peine qu’il se déclare candidat à l’élection présidentielle de ce mois de juillet, dit-il.  « Je m’engage résolument et solennellement, en toute humilité, à briguer, par la voie démocratique, notre magistrature suprême, pour servir ce pays que j’aime, par-dessus tout : le Mali. Celui d’hier et d’aujourd’hui ; le Mali de demain ; pour la postérité, le Mali éternel », rassure-t-il, avant de continuer : « Je suis le candidat des Forces populaires et de tous ces réseaux de confiance tissés toute une vie, en ordre de bataille pour sauver la mère patrie. »

Le candidat des Forces Populaires se dit vouloir se battre contre toutes les formes d’injustices et d’inégalités afin de restaurer la confiance entre les citoyens et les gouvernants.  Les rêves devenus utopiques pour le peuple malien deviendront réalités, promet-il. Le rêve du changement, le bonheur et la préservation de l’honneur constituent, entre autres, des vertus recherchées inlassablement par le peuple. La lutte contre le mensonge entre alors en ligne de compte dans les objectifs que se fixe M. Kadjoké.

En effet, la lutte contre la corruption entre en ligne de mire dans le combat qu’entend mener le candidat des Forces Populaires : « Nous vaincrons la corruption, bête immonde entravant le bien-être de nos braves populations, et mettrons un frein à la gabegie, au gaspillage et au train de vie élevé. »

Il entend réhabiliter la nation en se réappropriant des valeurs de notre pays. La moralisation de la vie publique constitue à ses yeux une exigence fondamentale.  Sur le plan sanitaire, éducatif, social, de l’habitat, de l’employabilité des jeunes, de la diplomatie, le candidat Kadjoké voit une nécessité patente de réforme pour le bien de tous.  Le problème migratoire ne passe pas sous silence dans les préoccupations du candidat des Forces Populaires.  Modibo Kadjoké entend moderniser la gouvernance démocratique malienne à travers l’intégration des Nouvelles technologies dans les différents secteurs du développement de la nation.

« Armons-vous de courage car les ennemis du Mali sont à l’œuvre, prêts à user de tous les moyens pour entacher le scrutin d’irrégularités et tenter de confisquer vos votes afin de contrer notre marche triomphale, impulsée par vos efforts et sacrifices, et la bénédiction des hommes de Dieu pour la rédemption », recommande Kadjoké aux Maliens.

Alhassane Alassane

 

Source: Le Démocrate

Vous allez aimer lire ces articles

Alliance Cdr-Urd : Pour restaurer l’espoir des Maliens, « Soumaïlafo Koulouba » !

Processus électoral au Mali: la distribution des cartes d’électeurs relancée

Edito : Ras Bath, un allié de poids pour Soumaila Cissé !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct