Mohamed Salia Touré enfin ministre: Tout ça pour ça !

La politique est un labyrinthe dont les méandres resteront impénétrables aux profanes. En politique, il y a deux principales catégories d’individus qui animent la scène. Les uns y entrent avec une volonté consciente de changement et les autres n’y entrent essentiellement que pour se faire une place au soleil. Et, vu son parcours, tout porte à croire que, Mohamed Salia Touré, récemment nommé ministre dans le gouvernement de la transition, appartient bel et bien à cette seconde catégorie de politiciens opportunistes.

 

Depuis sa démission surprise de la présidence du CNJ (Conseil National de la Jeunesse) en juin 2017, l’objectif caché de Mohamed Salia Touré était de se voir à la tête d’un outil exécutif au sein du Gouvernement. Après son départ du CNJ, cette attente brûlante du jeune leader n’a pas été comblée par le président IBK qui a vraisemblablement trahi ses espoirs. A la veille de l’élection présidentielle de juillet 2018, Mohamed Salia va réussir à se positionner auprès du Chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé qui, à l’époque, était donné favori par une bonne partie de l’opinion nationale. N’ayant pu donc rien obtenir du pouvoir sortant, l’homme croyait mordicus que son heure était enfin arrivée avec la très probable présidence de Soumi en 2018.

Cela s’est révélé être un gros mirage, car, Soumaïla Cissé a été copieusement battu par IBK à la présidentielle et malgré les protestations des forces de l’opposition, les choses sont restées comme tel jusqu’à la fragmentation de l’Opposition suite au limogeage de Souméilou B. Maïga avec l’entrée de certains opposants dans le Gouvernement. De tout cela, Mohamed Salia Touré n’avait jusque-là eu aucune chance de déposer ses valises dans le Gouvernement. En revanche, il fallait désormais chercher à se repositionner en faveur de tout mouvement capable de balayer le régime au bénéfice d’un changement dont il pourrait tirer le maximum de profit.

C’est en cela que l’homme s’est précipité avec son escabeau pour occuper les premiers rangs du mouvement insurrectionnel de l’Imam Dicko, visant à chasser IBK du pouvoir. Dans ce combat, l’objectif premier de Mohamed Salia Touré a toujours été de réussir à créer le plus de proximité et de complicité entre lui et l’autorité morale du M5 en vue de bénéficier de toutes les faveurs de celui-ci en cas de renversement du régime contesté.

Et, aujourd’hui, tout s’est passé comme scientifiquement calculé par Mohamed Salia Touré qui, après le départ d’IBK, a été proposé à la junte par l’Imam Mahmoud Dicko, chose à laquelle, l’homme avait « maladivement » rêvé. Voici le vrai visage de tout le combat mené par Mohamed Salia Touré, un jeune leader nettement considéré comme un des plus grands profiteurs que la jeunesse malienne n’ait jusqu’ici connu. Un opportuniste hors pair !

Moulaye DIOP

Le Point

Vous allez aimer lire ces articles

Gouvernement et Transparence: se soumettre ou se démettre

VIOLENCE EN MILIEU SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE : Moctar Ouane déterminé à appliquer la Feuille de route

RPM: un parti qui mobilise toujours

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct