Malijet.co

Mouvement de soutien du Dr Cheick Modibo Diarra : Les amis de l’ancien PM de plein pouvoir lance la conquête de 2018

Conscients  que la traduction dans les faits des aspirations profondes du peuple malien requiert  un sens élevé de l’Etat et d’un leadership fort, des femmes, hommes, jeunes, et vieux, paysans, éleveurs, pêcheurs, fonctionnaires, leaders d’opinions et responsables d’associations, ont décidé de se mettre ensemble dans une synergie d’actions pour créer un mouvement de soutien aux idéaux du Dr Cheick Modibo Diarra, afin de porter ce grand bâtisseur de la transition à la magistrature suprême du Mali en 2018.

Cheick Mohamed Abdoulaye Souadou Modibo Diarra rpdm

Ce mouvement de soutien au président du RpDM (Rassemblement pour le Developpement du Mali), pour un nouveau Mali vise à inculquer le slogan « faire la politique autrement » dans les mentalités des Maliens de l’intérieur comme de la diaspora.

Cheick Modibo Diarra pour un  « Mali Kura », en 2018, est une initiative, inspirée par les actions d’envergures posées par le docteur de la NAZA, pendant la transition. Ses animateurs comptent largement partager sa vision du Mali qui est celle de la libre entreprise, la justice sociale dans le domaine des affaires socioéconomiques et culturelles, fondée sur une répartition équitable des richesses nationales et la récompense du mérite.

En mettant sur les fonts baptismaux ce mouvement, ses précurseurs se disent convaincus « pour un développement  durable, il faut d’abord cultiver chez la jeune génération le sens de la responsabilité et de l’altruisme ; et ensuite placer les femmes, les hommes et les jeunes au centre de toutes les décisions politiques et stratégiques ».

Comme objectifs spécifiques, le mouvement  se fixe entre autre : « d’offrir  une égalité de chances à tous les citoyens ; promouvoir le libre exercice des libertés  individuelles et collectives ; veiller à faire de la paix un comportement dans les rapports humains ; assurer l’autosuffisance alimentaire du pays, favoriser l’accès à la santé et à une  éducation primaire de qualité ; faciliter l’accès à l’enseignement secondaire et supérieur ; assurer une formation professionnelle de qualité, faciliter la création d’emplois décents ; promouvoir l’éthique du travail, faire adhérer à des valeurs qui nous sont propres ; récompenser le mérite, développer un sens aigu de l’amour de la patrie ; garantir le respect des institutions ; développer le sens de la solidarité intergénérationnelle ».

Ouvert à tout malien qui jouit de ses droits civiques, l’adhésion de cette association s’effectue à partir de la cellule de base de son lieu de résidence. Nul ne peut appartenir  à plus d’une cellule de base à la fois.

Les responsables du mouvement sont à pied d’œuvre pour assurer la mise en place des structures de bases partout où c’est possible non seulement au plan national, mais aussi à l’étranger. En témoigne le travail de titan qu’abat au quotidien Aguibou Diarra, de la section II RpDM.

Moussa Koné

 

Source:  La Lettre du Peuple

Vous allez aimer lire ces articles

Affaire Assemblée nationale/«Le Figaro du Mali»: LE PROCES RENVOYE AU 22 MARS

Présidentielle de 2018 : Le RDS appelle IBK à briguer un second mandat

Le Mali a perdu la face : Faut-il exiger la démission d’IBK ?

ORTM en direct Africable en direct