Lors de sa première rencontre avec la presse, le haut représentant du président de la république avait annoncé l’ouverture d’un dialogue avec les chefs terroristes Amadou Kouffa et Iyad Ag Ghaly. Le gouvernement, par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, vient de se désolidariser de cette information.

C’était à la faveur d’une conférence de presse (sa première depuis sa nomination), le 23 janvier dernier. Pr Dioncounda Traore a laissé entendre qu’il avait ouvert le dialogue avec les chefs terroristes Amadou Kouffa et Iya Ag Ghaly et avait même fait savoir que le processus avait été lancé puisqu’il avait déjà envoyé des émissaires. Cette démarche a déplu le Gouvernement.

En effet, le ministre des affaires étrangères lors de sa présentation de vœux avec la presse le mardi 28 janvier a été clair : « Si le président Dioncounda Traore dit qu’il a ouvert le dialogue avec les terroristes, cela n’engage que lui. Au moment où je vous parle, le gouvernement n’est pas dans cette logique et ne le sera pas…. Si vous voulez avoir des détails sur cette affaire, allez y demander à Dioncoundaé, a-t-il fait savoir aux journalistes en réponse à une question relative au sujet.
Cette réponse a étonné plus d’un, car sachant bien que le Pr Dioncounda Traore est non seulement haut représentant du chef de l’Etat pour les régions du centre mais aussi ancien président de la république qui connait les rouages de la république et de l’administration. Faut-il comprendre que sans consulter le gouvernement encore moins les services de renseignement, Pr Dioncounda s’est permis de dire une telle chose dans les medias ? Pourtant, il savait pertinemment que presque tous les organes de presse du Mali étaient représentés dans la salle.

Visiblement, tout porte à croire que Pr Dioncounda Traoré n’a pas bien informé le gouvernement. Sans quoi le ministre Tiebilé ne lui aurait pas asséné cette claque.

‘’ J’ai appris comme vous a la télé, j’étais à l’extérieur du pays et quand il a prononcé la phrase… (Rire) Je me suis dit mon dieu », a-t-il renchéri.

Une thèse plausible, non la moindre, est que le Gouvernement serait en train de lâcher Pr Dioncounda Traoré, du fait qu’il a dit haut ce qui est en train de se faire bas. Car tout le monde sait que depuis un certain temps les négociations sont en cours avec ces deux chefs terroristes (Iyad et Amadou Kouffa) comme en témoigne la vidéo avec Me Hassane Barry et Malamine Konaré un des chefs du renseignement militaire.

Nier que l’Etat n’est pas en train de négocier avec les chefs terroristes, c’est jeter la poudre aux yeux des Maliens. Peut-être que la manière et l’espace choisis par le haut représentant du chef de l’Etat n’est pas du gout de l’exécutif.

IKS
Source :La Priorité