Malijet.co

Niamé Keïta député de Nara : « Je ne suis pas candidat ! »

Après un mandat à l’Assemblée nationale sous les couleurs du RPM, l’enfant de Nara, Niamé Keïta a décidé de plus se représenter dans sa circonscription. Les raisons ?

Pourquoi cette décision de Niamé Keïta ? L’intéressé explique : « Je pense que j’ai accompli pleinement le mandat que la population de Nara m’ont confié en portant leur choix sur moi lors des dernières législatives. Aujourd’hui, j’estime que ce n’est pas à l’hémicycle seulement que je peux et doit servir Nara et la population de Nara. Avant d’être député, j’ai toujours été aux côtés ma localité. Après l’Assemblée, j’aurais toujours des ambitions pour Nara et sa population… ».

Pour rappel : Lors des législatives de 2013, l’enfant de Nara avait été élu sur la liste RPM en alliance avec l’ADEMA/PASJ (Niamé Keïta, Babba Hama Kane et Moussa Badiaga). Par ailleurs, le général Niamé Keïta avait mouillé le maillot pour l’élection d’IBK,  lors de la campagne présidentielle de 2013… L’ancien directeur de la police nationale avait annoncé  sa démission du parti présidentiel, le 8 janvier 2018.

Niamé Keïta a rejoint l’URD (Union pour la République et la démocratie). Dès lors, il a fait bénéficier à cette formation de son expérience et son solide réseau relationnel au Mali et à l’extérieur.

A l’Assemblée, Niamé Keïta a été d’abord membre de la commission de défense. Et tout le monde voyait en lui un homme à mieux de diriger cette commission. Ancien directeur de la police nationale, inspecteur général à la retraite, Niamé avait tous les atouts et la somme d’expérience nécessaire pour diriger cette commission de Défense. Contre toute attente, c’est Karim Keïta, fils du président IBK, qui a été mis là. Niamé Keïta démissionne de la commission pour rejoindre la commission des Affaires étrangères, où il siège actuellement…

En plus de ses soutiens à l’intérieur, Niamé Keïta dispose aussi d’un solide réseau relationnel au sein de la diaspora malienne, notamment en France et dans plusieurs pays limitrophes.

Homme de rigueur, Niamé Keïta a, en effet, consacré toute sa vie à la sécurité. Après avoir tout donné à la nation et à la police malienne. Il a été commissaire dans plusieurs unités, commandant de la Compagnie de circulation routière (Ccr), avant de diriger la direction régi

onale de la police du District. Ensuite, il a été Directeur général de la police.
Admis à la retraite en décembre 2012, Niamé Keïta consacre actuellement son temps aux activités champêtres.

Mohamed Sylla

Source : L’Aube

Vous allez aimer lire ces articles

Législatives 2020 : Un scrutin aux multiples équations

#Bagadadji2020 : impératifs de santé publique contre impératifs démocratiques ?

Enlevement de Soumaïla Cissé : Les organisations nationales et internationales condamnent

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct