Nomination de Moctar Ouane à la primature : un choix pourtant salué par l’opinion publique

La nomination de Moctar Ouane au poste de Premier ministre pour la transition ne fait pas l’unanimité au sein de la population, et les Maliens divergent sur son choix.

 

Nommé deux jours après l’investiture du président de la Transition, le colonel-major Bah N’Daw, le nouveau chef de la Primature fait parler de lui au sein de la population concernant sa nomination. Voir Moctar Ouane à la tête de la primature est une bonne chose pour le Mali. « On le connait depuis des années, c’est un homme intègre. On n’a jamais entendu qu’il est  impliqué dans des affaires de corruption ni dans d’autres affaires de malversation. Nul n’est parfait, mais on espère qu’il mènera à bon terme cette mission qu’on lui a assignée », espère Arouna Coulibaly, mécanicien de son état Toumani Diarra qui pense que le choix de l’homme a tous son sens. « Il est  neutre, le peuple a besoin de ce genre personne. Il n’a pas de coloration politique à l’heure nous sommes. Dans le passé, il a bien fait son travail selon les gens, on lui souhaite une bonne réussite et espère qu’il continuera sur cette lancée », a expliqué Alassane Guitteye, un commerçant. Il a ensuite ajouté qu’il doit être à l’écoute de la population et défendre l’intérêt des Maliens au détriment des autres. Par contre d’autres misaient sur la carte de la jeunesse. « On voulait avoir un jeune à la primature, déjà un vieux assure la présidence, le poste de premier devrait être confié à un jeune. On espère que beaucoup de jeune seront nommé comme ministre pour équilibrer la donne », déplore Dramane Dao, un vendeur ambulant. De même, pour Amadou Dembélé qui souhaitait voir les jeunes à la commande. « Les vieux ont toujours mené la destinée du pays, cette fois-ci on aurait voulu des jeunes dynamiques à la commande. Je ne suis pas content de voir Moctar Ouane à la Primature, les jeunes sont délaissés aux détriments des vieux dans la gestion du pays », regrette Amadou Dembélé, un enseignant.

Moctar Koné

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Recherche de mesures d’apaisement : Moctar Ouane prend langue avec les associations Djinna dogon, Ir ganda et Tabital pulaaku

Lettre au président de la Transition : A quand la déclaration de biens des personnalités de la Transition ?

Mali : Le nouveau Médiateur de la République entre en fonction

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct