Malijet.co

Oumar Mariko dans le piège du 3ème mandat d’Alpha Condé

Très à cheval sur les principes démocratiques dans son pays, le député Oumar Mariko lâche du lest sur la question chaque fois qu’il s’agit d’entretenir ou de préserver quelques amitiés stratégiques à l’extérieur. Il a ainsi soutenu jusqu’au bout le dictateur Chavez du Vénézuéla duquel il a hérité l’amitié de son successeur tout aussi dictateur en la personne de Maduro.

Il lui arrive aussi d’apporter soutien et conseil aux tripatouilleurs de constitution. C’est le cas du voisin Alpha Condé, qui a comblé son désert amical malien par un rapprochement avec l’unique homme politique susceptible de cautionner le mandat anticonstitutionnel qui se dessine en Guinée. Seulement voilà : le soutien au troisième mandat d’Alpha Condé n’est pas moins synonyme de désarmement d’Oumar Mariko en cas de scénario similaire dans son propre pays.

En effet, à défaut de 3ème mandat une prorogation de mandat présidentiel n’est pas à exclure au Mali à l’allure où l’insécurité bouleverse tous les calendriers. Si la même atmosphère règne jusqu’en 2023, aucune autre solution n’est envisageable que de recourir au schéma précédemment appliqué à l’Assemblée nationale, dont le mandat est traité de la même façon que celui du président de la République dans la loi fondamentale. Et le président du SADI sera mal à l’aise d’évoquer le respect des principes constitutionnels pour s’y opposer.

Source: Le TEMOIN

Vous allez aimer lire ces articles

Elections législatives : le Premier ministre prépare le terrain

Élections législatives en vue : Vers l’adoption d’un chronogramme dans les jours à avenir

Mali / Élections législatives : le compte à rebours est lancé

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct