Oumar Mariko lors de la signature de la charte du MDP, hier “Nous attendons une évaluation claire de la présence des forces Françaises sur le sol malien’’

Le Mouvement démocratique Populaire (MDP) a tenu une rencontre au cours de laquelle plusieurs mouvements, associations et organisations ont signé une Charte. « Elle vise à exiger la restauration de la paix, la sécurité et l’affirmation de l’indépendance du Mali », selon les initiateurs Plusieurs mouvements et associations ont pris part à cette rencontre   au Carrefour des jeunes. Entre autres, l’association FOULOIR ROUGE, TABILAL PULAKU, SADI, LA CMA étaient bien représentés à cette rencontre.

 

Prenant la parole, le leader du MDP, Oumar Mariko a fait comprendre qu’« ils sont des progressistes, des panafricanistes et ils combattent la colonisation ». Il a ensuite rendu un vibrant hommage aux Présidents Sekou Touré, Modibo Kéita, Kwamé N’Kruma entre autres, pour leurs idéaux qui doivent inspirer les générations actuelles. Il a aussi rendu hommage aux martyrs de l’ancien régime d’IBK.

Selon lui, la lutte menée avec des rassemblements avait pour but de faire partir le régime d’IBK et sa gouvernance qui est un mauvais souvenir : « Nous avons tiré la conclusion que ce régime est incapable et a vendu la dignité des Maliens. Il est responsable de la division du peuple Malien », soutient Mariko.

Selon lui, leur lutte c’est de faire partir le régime d’IBK et c’était une étape. Et le combat fut mené avec le M5 –RFP jusqu’au départ du régime d’IBK. Pour le MDP, « le combat doit continuer pour le changement du système. Le combat doit faire le dessouchement du système d’IBK », ajoute-t-il.

« Nous disions ici qu’aucun accord ne peut être respecté en dehors des accords entre nous. Nous avons balayé en partie ce régime qui nous divise. Ceux qui sont responsables de notre malheur, sont ceux qui au nom desquels nos forces armées se mobilisent, au nom du peuple malien au nom de la Nation malienne, alors que c’est au nom des régimes pourris qui ont tué notre pays »,dit-il.

Oumar Mariko pense que le Mali est une grande puissance puisque toutes les grandes Nations ont connu des catastrophes. Pour que cela puisse se réaliser, le Mali a besoin du dialogue basé sur la sincérité entre les milices et les groupes armés. Mais à l’occasion, (…)

KADOASSO I.

Source : NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Recherche de mesures d’apaisement : Moctar Ouane prend langue avec les associations Djinna dogon, Ir ganda et Tabital pulaaku

Lettre au président de la Transition : A quand la déclaration de biens des personnalités de la Transition ?

Mali : Le nouveau Médiateur de la République entre en fonction

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct