Composé de 175 FAMA (éléments de la garde nationale) 124 éléments CMA, 102 éléments Plateforme et 9 éléments de l’exclusivité, ce bataillon de 428 éléments sera a Kidal ce weekend.

Après six ans d’absence, l’armée malienne reconstituée sera à Kidal ce weekend. C’est le fruit du dialogue national, selon certain. Pour d’autre, la décision a été prise à l’issue du sommet de clarification de Pau le 13 janvier passé. Un grand pas marqué, apprécient les Maliens dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation.

Ils seront 428 éléments à débarquer à Kidal, cette ville qui, depuis 2014 après une visite du premier ministre d’alors Moussa Mara, n’a pas vue un soldat malien foulé son sol.

Selon les informations, le bataillon sera composé de 175 FAMA, 124 éléments de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), 1O2 éléments de la plateforme et 9 éléments de l’exclusivité. C’est cette répartition qui a été convenu lors de la reprise des activités du comité de suivi de l’accord(CSA), le 19 janvier dernier.

Les premiers éléments du bataillon(175) composé des éléments de la garde nationale, ont quittés Bamako depuis 20 janvier avec à leur tête le chef d’Etat-major général des armés, Gal Abdoulaye Coulibaly. Ils sont pour le moment à Gao pour faire les derniers réglages, le reste du bataillon qui était cantonné dans les camps du mécanisme opérationnel de coordination (MOC). « Le redéploiement n’est plus qu’une question d’heure nous », dit-on de source militaire.

Même si le nombre n’est pas aussi important, ce retour de l’armée à Kidal et dans les autres régions du Mali permettra de manifester la pleine souveraineté de notre pays sur l’ensemble de son territoire.

IKS

Source : La Priorité