Malijet.co

Plateforme « AWN KO MALI DRON » : Mme Sy Kadiatou Sow désignée présidente

La nouvelle dénomination de la « Plateforme AWN KO MALI » est « Plateforme AWN KO MALI DRON ». Elle a organisé, samedi dernier, une assemblée générale, à la Pyramide du Souvenir.

Rappelons que le 27 juillet dernier, quinze leaders de  partis politiques et associations, dont Modibo Sidibé, Mountaga Tall, Mme Sy Kadiatou Sow, Koniba Sidibé, Bakary Doumbia et Modibo Sangaré, avaient signé la déclaration de la plateforme. Le changement d’appellation est intervenu pour la bonne raison qu’une autre association partait aussi ce nom.

Bakary Doumbia qui présidait l’assemblée générale, a soutenu : « c’est l’aboutissement d’un processus qui a commencé au mois de juin. Nous avions deux points à l’ordre du jour. La mise en place du bureau et la mise en place des commissions. » Par rapport au bureau, la liste proposée par la commission a été adoptée. Une réunion se tiendra cette semaine pour désigner les présidents des commissions. Mme Sy Kadiatou Sow a été désignée présidente de la Coordination du bureau de « AWN KO MALI DRON ». Bakary Doumbia, président du Forum des Organisations de la Société Civile est le premier vice-président. Hammadoun Amion Guingo est nommé deuxième vice-président.  Abdoul Kader Maiga est le 3ème vice-président. « Le débat a été houleux au départ, mais on a fini par s’entendre, » a déclaré Bakary Doumbia. En fait, le représentant d’un parti politique avait souhaité qu’il y’ait une personnalité politique dans le bureau. Cette question, selon Bakary Doumbia, sera réglée par la nomination des présidents  de groupes de réflexions qui seront choisis parmi les hommes politiques. A ce titre, a-t-il ajouté, ils seront membres du bureau. Rappelons que la Plateforme  « AWN KO MALI DRON »  est composée d’organisations faitières de la société civile et des partis politiques qui ont adhéré à l’initiative d’un dialogue national. Pour ce faire, ses acteurs proposent une stratégie de mise en œuvre du dialogue, pour sortir le Mali définitivement de la crise. A propos du format, la Plateforme propose un dialogue de dimension véritablement nationale, politique, économique et sociale. De ce point de vue, il doit traiter toutes les questions d’intérêt national et regrouper tous les acteurs. La Plateforme  « AWN KO MALI DRON » précise que le format doit être décidé de manière partagée. Il doit être un processus dont l’aboutissement verra également la participation des acteurs au dernier round à Bamako. Ce format, selon l’association,  «  assurera au dialogue, le pouvoir d’engager les Maliennes et les Maliens de convenir de ce qu’ils veulent que le Mali soit. »
B.D. 

Source: Canard Déchainé

 

Vous allez aimer lire ces articles

La justice à la conquête de sa belle image d’antan : Amadou Aya Sanogo jugé en fin d’année 2019

Clôture de l’atelier de validation des Termes de référence du Dialogue national inclusif : Le PM promet de prendre en compte les résolutions du dialogue dans sa DPG

COOPÉRATION MILTAIRE MALI-USA :Le Commandant d’AFRICOM, Général Townsend, en visite au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct