POLÉMIQUE AUTOUR DU CONSEIL NATIONAL DE TRANSITION : «Si on publie maintenant la liste des candidatures, le décalage est grand entre les déclarations et les agissements», fustige Soumeylou Boubèye Maïga

Au soir du samedi 28 novembre 2020, le président de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) Soumeylou Boubèye Maïga était face à la jeunesse du parti. Occasion d’évoquer leur  position   à l’heure de la Transition ainsi que l’adhésion au Conseil National de Transition (CNT) où il dénonce une hypocrisie de l’arène politique qui dit le contraire de ce qu’elle fait.

Le ‘‘Tigre’’ était de sortie à N’tomikorobougou où est basée   l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP). Venu clore la journée de réflexions des jeunes du parti, il a fait le point de l’actualité sur des questions qui font débat. D’ores et déjà, il a indiqué que les hésitations n’ont pas vu le jour quand certains membres de l’ASMA-CFP ont voulu déposer leurs dossiers.

Pour Soumeylou Boubèye Maïga,   il est logique de postuler au Conseil National de Transition (CNT) dans la mesure où sa formation a décidé de soutenir la transition. À ses yeux, un recul ne saurait justifier cette prise de position qui est en phase avec l’actuel régime. La raison serait liée au fait que les propositions faites par rapport à la mise en place de l’exécutif ont été prises en compte, depuis les concertations nationales.

Le ‘‘Tigre’’ indiquera (sous les yeux de son bureau politique) que la présence du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) à la Vice-présidence, permet de parachever l’action pour laquelle il y a eu renversement du pouvoir.

Le président de l’ASMA-CFP rassurera ses camarades qui ont accepté de prétendre au Conseil National de Transition (CNT) à travers cette confidence: «La polémique autour du CNT est un faux débat. Si la liste des candidatures était rendue publique dès maintenant, chacun de nous sera surpris par les noms ou formations enregistrées pour les cent vingt et un (121) sièges. Le décalage est grand entre les déclarations et les agissements de plusieurs acteurs politiques».

Une façon de dénoncer l’hypocrisie(…)

Par BAMOÏSA

Source: NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Visite de M. LACROIX au Mali – Réunions avec les partis politiques et la médiation internationale

Discours du président Bah N’Daw à l’occasion de la fête de l’Armée

Présentation de vœux : L’Adema soutient et donne des directives à la transition

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct