Politique : Pourquoi Mohamed Cherif Haïdara a-t-il une dent contre Issa Kaou Djim ?

“Issa Kaou N’Djim devient un danger permanent pour la stabilité de cette transition. Il reviendra aux autorités de prendre des dispositions pour l’exclure du CNT”, ces déclarations ont été faites par Mohamed Chérif Haïdara, président du CSDM lors de son dernier point de presse pour dénoncer les attitudes de Issa Kaou N’Djim qui pour lui, contribueront à l’instabilité de la transition.

Dans ce pays, c’est devenu une sorte de publicité pour certains, surtout les soi-disant apolitiques qui ont trouvé confortable le terrain politique au profil des missions qui sont les leurs (Gestion des affaires des Maliens de la diaspora). Une sortie de trop qui nous tympanise. Et pourtant ils sont nombreux  nos compatriotes qui cherchent désespérément leur carte Nina et autres documents pouvant faciliter leur va-et-vient. Mais nous en faisons notre affaire, Aussi les nouvelles de nos compatriotes emprisonnés dans des pays étrangers, passées sous silence à la Cité des 300 logements. Au lieu d’y remédier, on n’a pas trouvé d’autres occupations que de mener inutilement des batailles de communications pour chasser quelqu’un du CNT. Comme si ça valait la peine de monter sur ses grands chevaux. Pourquoi Mohamed Chérif Haïdara a-t-il une dent contre Issa N’Djim?

En effet, Il n’est plus un secret pour personne que la candidature de Assimi Goïta est fortement soutenue par le 4ème vice-président du Conseil National de la Transition (CNT). Il s’agit de Issa Kaou N’Djim, non moins président de l’ACRT qui mène depuis un certain temps des campagnes de communication autour de la candidature du vice-président de la transition pour les prochaines échéances électorales. Une prise de position qui semble faire mal au plus profond de Mohamed Chérif Haïdara du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM). Cet homme qui aurait dû être au chevet de nos parents en situation de détresse dans la diaspora, n’a trouvé de plaisant qu’à s’imposer sur le plan politique, pire ouvrir des hostilités contre le bouillant Issa N’Djim, le communicateur rusé qu’a pu dénicher le vice-président de la transition pour son accession à la magistrature suprême. Est-ce un péché d’Israël commis par l’ex coordinateur de CMAS ? Sûrement pas! En tout cas cela ne doit pas expliquer toutes ces sorties médiatiques,  le voir hors-jeu. Que dire de ce non nécessaire dualité dont voudrait afficher le président Mohamed Chérif Haïdara du CSDM. De la méchanceté gratuite contrairement à la jalousie dont tout être humain, peut être animé à un moment de la vie. Selon nos sources ce haut représentant des Maliens de l’extérieur n’aurait pas digéré le fait de ne pas être parmi les locataires dans la Cité administrative (ministérielle), une raison qui explique toutes ces sorties pour dénoncer les attitudes d’un membre du CNT ayant soutenu une probable candidature de l’homme qui aurait pu être son faiseur de ministre. Pourquoi toute cette énergie que tous les gens commencent à juger inutile? N’y a-t-il pas d’urgence de l’autre côté du monde où immigrent nos frères à la recherche d’une vie meilleure? En tout cas, ici tout le monde semble se plaire dans la peau des hommes politiques au profit des missions qui sont les leurs. Eh bien! Il est temps de se déclarer homme politique en enlevant simplement le manteau du défenseur des Maliens de la Diaspora. Peut-être que cela aurait rendu appréciable cette idée.

Ben Chérif

Source: L’Enquêteur

Vous allez aimer lire ces articles

Obsèques du Maréchal du Tchad : Le Président Bah N’DAW et sa délégation sont arrivés à N’Djamena.

Arrivée du président malien Bah Ndaw pour les obsèques d’Idriss Déby

Mali : le président Bah N’Daw prendra part vendredi aux funérailles d’Idriss Deby Itno

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct