Pour la réussite de la transition : Le M5-Rfp favorable à un accord de collaboration avec le Cnsp

Dans une correspondance adressée au vice-président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, le Mouvement du 5 Juin/Rassemblement des forces patriotiques (M5-Rfp) a fait des propositions sur la mise en place du Conseil national de transition (Cnt) et pour un éventuel accord de collaboration entre le Conseil national pour le salut du peuple (Cnsp) et le M5-Rfp.

A l’entame de la correspondance, l’organisation rappelle que lors de la rencontre tenue, le samedi 14 novembre 2020 au Ministère de la Défense, à la demande du vice-président de la Transition, la délégation du Comité stratégique du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des forces patriotiques (CS/M5-Rfp) avait notifié ses propositions à la mise en place du Conseil national de transition (Cnt) et pour un éventuel accord de collaboration entre le M5-Rfp et le Cnsp afin d’insuffler une nouvelle dynamique de gestion de la Transition.

Et de poursuivre qu’en l’absence de toute concertation dans leur élaboration et au regard des insuffisances criardes des deux décrets du 09 novembre 2020 relatifs au Cnt, le M5-Rfp demande leur modification afin de permettre la prise en compte de ses préoccupations et celles des autres composantes des forces vives de la nation car il y va de la stabilité et des enjeux de la refondation du Mali tant souhaitée par les Maliens dans leur écrasante majorité.

“Nous fondant sur l’affirmation de votre souhait d’une collaboration étroite avec le M5-Rfp, nous proposons la signature d’un accord de collaboration clair et sincère pour réussir une transition de rupture et de refondation d’un Mali nouveau en lieu et place de la transition de continuité en cours”, peut-on lire dans la correspondance.

Pour ce faire, le mouvement estime qu’il est impératif, au préalable à cette collaboration, d’opérer un recentrage du processus de transition axé sur les attentes réelles et légitimes du peuple malien, à travers notamment : œuvrer ensemble à une appropriation du concept de changement de système de gouvernance au Mali ; mettre instamment en œuvre une stratégie concrète de sécurisation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire par nos Forces de défense et de sécurité.

Auditer les finances publiques et parapubliques…

Dans son document, le mouvement demande aux autorités de diligenter les enquêtes et poursuites judiciaires contre les auteurs des tueries et exactions contre des manifestants pacifiques des 10, 11 et 12 juillet 2020 à Bamako et dans les régions.

L’organisation demande également d’auditer urgemment et systématiquement les finances publiques et parapubliques, les cadastres domaniaux et miniers, l’aliénation du patrimoine immobilier de l’Etat, les projets sectoriels, les Institutions de la République, les grandes administrations (EPICs, EPAs : Edm, Pmu, Cmdt, Agefau, etc.) et engager sans délai une lutte implacable et irréversible contre la corruption, la mauvaise gestion et toutes les autres formes de délinquance financière, notamment en ce qui concerne les ressources allouées aux secteurs de la Défense et de la Sécurité.

Sur la question du retour définitif de la paix, le M5-Rfp propose de procéder à la relecture intelligente de l’Accord pour paix et la réconciliation issu du processus d’Alger afin d’en assurer la mise en œuvre effective pour aboutir au retour progressif et définitif de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du territoire national.

A en croire la correspondance, il urge de fixer le cadre, les conditions et le chronogramme pour le processus de refondation de l’État malien, en opérant de façon consensuelle les réformes, politiques, institutionnelles, électorales, territoriales et administratives pertinentes. «Conscient de sa responsabilité historique devant le peuple malien dans le changement intervenu le 18 août 2020, le M5-Rfp demeure engagé pour la réussite de la Transition afin de préserver la vision et les impératifs du changement qui sont à la base du mouvement national patriotique enclenché le 5 juin 2020», a conclu le document.             

  Boubacar PAÏTAO

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : à Paris, le président de transition, Bah N’Daw, donne des gages

Dons de guérites à la police routière : Le MPM de Hadi Niangadou en pré-campagne ?

Conseil National de la Transition : Bal poussière !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct