Pr Ibrahim Ikassa Maïga, Porte-parole du M5-RFP : C’est du travail qui se fera avec Choguel à la primature

Le Comité Stratégique du Mouvement du 5 juin, Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), a tenu une conférence de presse vendredi dernier, à Daoudabougou. L’objectif de cette rencontre avec les médias, était de faire l’analyse sur les derniers événements survenus dans notre pays dans le processus de « rectification de la transition, tel que réclamé par le Mouvement depuis des mois ». Cette conférence à laquelle ont pris part plusieurs responsables du M5-RFP, était animé par le Dr Choguel Kokala Maïga, président dudit comité, assisté par le Pr  Ibrahim Ikassa Maïga et Jeamille Bittar.

Il convient d’ores et déjà de signaler que le M5-RFP a saisi l’occasion de cette tribune pour annoncer aux journalistes que la fonction de Premier ministre sera attribuée au mouvement et le choix du M5-RFP s’est porté de façon unanime sur la personne du Dr Choguel Kokala Maïga.

« Si vous voyez qu’aujourd’hui le Mali a pris la voie de la rectification de la transition, c’est dû certes aux orientations du Comité Stratégique, mais surtout à la détermination des jeunes et les femmes du mouvement à qui je rends hommage ici, ainsi que la diaspora malgré qu’elle soit très loin, nous a soutenu dans notre lutte», a déclaré le président du Comité Stratégique. Il a ensuite indiqué que lors de la rencontre du mouvement et les forces armées de défense et de sécurité à Koulouba, que les messages venant du vice-président ont été rassurants. Selon choguel Kokala Maïga, le colonel Assimi Goïta à travers son directeur de cabinet, a fait le compte rendu de façon détaillée aux partis politiques, à la société civile, aux forces vives de la nation, aux autorités coutumières et religieuses du déroulé des derniers événements pour qu’aucun malien ne dise qu’il ne sait pas ce qui s’est réellement passé dans le pays. D’après lui, Il s’agissait selon les explications données par le commandant Baba Cissé, de préserver l’unité nationale et la cohésion au sein des forces armées de défense et de la sécurité ; il s’agit du respect de la Charte de la transition donc de la loi.

En outre, ce que le vice-président propose aux maliens, c’est de rejoindre la position du M5-RFP, car selon Assimi Goïta, le mouvement est l’union de toutes les forces patriotiques du Mali pour la reconstruction. « Nous devons faire preuve d’humilité, de modestie, de persévérance et d’esprit de rassemblement de tous les maliens pour la réussite de cette transition jusqu’à l’organisation des élections », a-t-il souhaité. Avant d’ajouter que les maliens sans aucune distinction, doivent s’unir pour un seul but, la défense de la patrie et la résolution des problèmes qui assaillent les maliens au quotidien.

Pour sa part, le Pr  Ibrahim Ikassa Maïga, a rappelé que depuis deux mois le M5-RFP a prôné la rectification de la transition. Il a ensuite estimé que le pays allait droit dans le mur. Selon lui, les maliens sont sortis pour le changement de gouvernance et le paradigme pour un nouveau Mali. Pour Ibrahim Ikassa Maïga, le changement peut être difficilement mené par ceux qui n’ont jamais pensé au changement. A ce propos, il a ajouté que c’est du travail qui est devant le peuple et ça se fera avec les maliens de tous les bords avec Choguel Kokala Maïga à la primature.

Selon la déclaration numéro 18 du mouvement, le M5-RFP dit avoir alerté et prévenu sur la mauvaise trajectoire que prenait la transition ; le M5-RFP a fait dix préconisations déclinées en dix-sept mesures fortes dont la mise en œuvre aurait permis la rectification immédiate de la trajectoire de la transition pour la refondation totale du Mali ; le mouvement a également suggéré que l’ancien Premier ministre, a choisi de « bâtir » le Mali nouveau avec de nombreux fossoyeurs directs ou indirects de la descente aux enfers de notre pays ; d’autres recommandations du M5-RFP portaient sur le fait, qu’il tenait à rassurer les maliennes et les maliens qu’il continue à faire sien le combat au quotidien de nos compatriotes confrontés à toutes sortes de maux, du fait du prince et des circonstances et victimes de spoliation, de démolition d’habitats, de dénuement total notamment, les déplacés internes, d’injustice dans les recrutements à la fonction publique.

ABD

L’Enquêteur

Vous allez aimer lire ces articles

Tieman Hubert Coulibaly: «L’évolution du dispositif français au Sahel va dans le sens de l’histoire»

MISE EN ŒUVRE DES ACTIONS DU GOUVERNEMENT : LA MARCHE À LENTE CADENCE

LE MINISTRE ABDOULAYE MAÏGA À PROPOS DE L’INSÉCURITÉ ET L’ORGANISATION DES ÉLECTIONS À DATE : ‘’Nous comptons dans les jours et semaines à venir  échanger en profondeur avec les partis politiques afin de lever toute équivoque…’’

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct