Pr. Salikou Sanogo, President de l’Urd : « Notre candidat sera un militant de notre parti»

Le président par intérim de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), Pr Salikou Sanogo a annoncé samedi 3 avril 2021 que son parti participera à la prochaine élection présidentielle avec un candidat issu de ses rangs.  C’était à l’occasion de la rentrée politique de la Fédération URD du district de Bamako.  « Notre candidat sera un militant de l’URD. Il sera désigné à l’issue des primaires », a-t-il précisé.

Le parti de l’ancien chef de file de l’opposition, feu Soumaïla Cissé, sera sur tous les fronts démocratiques pour conquérir les communes, l’Assemblée nationale et même Koulouba en 2022. Pour la présidentielle, le candidat sera bel et bien de l’URD.

« Nous avons une procédure pour désigner un candidat afin de représenter notre parti à la présidentielle. Nous avons des cadres capables », a précisé M. Sanogo. « Cette rentrée organisée par la fédération est un retour de l’URD sur la scène politique. Après avoir observé la période de deuil suite à la disparition de feu Soumaïla Cissé, nous avons décidé de relancer nos activités. Les sections ont organisé leur rentrée. C’était le tour de la fédération. C’est pour montrer que l’URD est toujours là et toujours vivante. Ça a été dur d’avoir perdu notre leader, mais nous avons transformé notre douleur en rage de gagner », a exprimé Salikou Sanogo. Ces propos ont été soutenus par Samuel Diarra, président de la Fédération de Bamako et la coordinatrice Mme Coulibaly Kadiatou Samaké.

La rentrée politique de la fédération a enregistré la présence de toutes les sections communales de Bamako. Ils veulent tous aller à la conquête du pouvoir.

Koureichy Cissé

Source: Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

DES ABUS DANS L’OPERATION ANTITERRORISTE : HUMAN RIGHTS WATCH INVITE LA TRANSITION A MENER DES ENQUETES CREDIBLES ET IMPARTIALES

L’EX PREMIER MINISTRE DR BOUBOU CISSE DESORMAIS ACQUITTE : QUE VA-T-IL FAIRE SUITE A CETTE LIBERTE ?

CONTROVERSE SUR LE CHRONOGRAMME DES SCRUTINS : « IL FAUT CRAINDRE UNE AUTRE CRISE POLITIQUE…UN AUTRE COUP DE FORCE, AVANT, PENDANT OU APRES LES ELECTIONS » DIXIT DR CHOGUEL MAÏGA

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct