Malijet.co

Premier conseil de cabinet : Le PM Maiga appelle à la culture de l’éthique et de la redevabilité

“Je voudrais que notre équipe s’inscrive dans une vision stratégique claire, nourrie par l’Ethique de la GOUVERNANCE et de la REDEVABILITE”. C’est là l’une des annonces clé du discours liminaire du Premier ministre, chef du Gouvernement au tout premier Conseil de cabinet à la suite de la nomination du Gouvernement du 11 avril 2017. Ce vendredi à la Primature l’heure était aux retrouvailles pour les membres de l’ancienne équipe gouvernementale, et des grands débuts pour les tout nouveaux nommés.
ibrahim boubacar keita president malien ibk conseil cabinet ministre modibo keita chef gouvernement
C’est donc en bloc que les ministres ont écouté les grandes orientations de Abdoulaye Idrissa MAIGA en véritable chef d’équipe. Après les avoir félicités, il leur a rappelé le contexte qui a prévalu à la mise en place du nouvel attelage. “Le Président de la république nous a accordé sa confiance dans un contexte de défis, de difficultés et d’urgences” a t’il précisé.
RÉDUIRE LE TRAIN DE VIE DE L’ETAT
Le Premier ministre a insisté sur deux mots: éthique et rédevabilité. “La rédevabilité contre les postures budgétivores. C’est d’autant important que notre gouvernement, par sa taille, a déjà fait l’objet de critiques.” a t-il poursuivi. “Il urge donc de réduire le train de vie de l’Etat, à commencer par la RATIONALISATION des dépenses au sein de nos départements ministériels mais aussi à la Primature, voire dans d’autre services publics” a t-il précisé.
Il s’agit pour lui d’aller à une rupture par des cartes concrets qui parlent à l’opinion, à nos concitoyens et qui crédibilisent l’action publique. C’est à cet effet que le Premier ministre MAIGA invite le ministre en charge des finances à revoir et reformer le système des avantages en nature, notamment les carburants et les produits alimentaires par l’instauration d’un système de cartes, rationalisant le seuil des besoins et des consommations. Dans ce cadre, il faudrait également réglementer et encadrer les missions à l’intérieur et à l’extérieur au profit de la maîtrise et de la diminution des dépenses et coûts.
Tout cela parce que l’équipe gouvernementale doit relever d’immenses défis, a poursuivi le Premier ministre Abldoulaye Idrissa MAIGA. “Parmi ces défis qui urgent, l’apaisement du front social par l’obtention rapide d’une trêve sociale pour garantir des négociations sereines, exigeantes et courtoises avec les syndicats. Cette trêve constitue une urgence, une condition nécessaire pour un travail gouvernemental serein” a analysé le Chef du Gouvernement.
(Cellule Communication Primature)
Source: Koulouba.com

Vous allez aimer lire ces articles

Désenclavement Intérieur – Construction de la route Tamani-Barouéli : M. Tièman Hubert COULIBALY et l’U.D.D soutiennent les actions du Président de la République.

Chronique satirique de soloni : Grève des transporteurs : Dja-Dja y’a pas de sot métier dèh !

Rencontre de la jeunesse ADEMA du District de Bamako : Adama Sangaré exalte à l’union

ORTM en direct Africable en direct