Préparatifs des élections législatives : Le comité de pilotage à pied d’œuvre

La machine est désormais en branle afin d’optimiser les chances de réussir l’organisation des élections législatives dont le 1er tour est prévu pour le dimanche 29 mars prochain. C’est du moins ce que l’on retient essentiellement de la tenue hier au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation du Comité de pilotage des élections dont les travaux ont porté sur les préparatifs de ces importantes échéances électorales.

Le Comité de pilotage des élections, faut-il le rappeler, est composé des représentants de départements ministériels concernés par l’organisation des élections législatives. « Rien ne sera négligé pour réussir l’organisation de l’élection des députés à l’Assemblée nationale comme prescrit par la résolution n° 1 du Dialogue national inclusif. » Cette assurance vient du directeur général de l’Administration territoriale, Souleymane Amadou Sangaré, par ailleurs membre du Comité de pilotage des élections. Rappelant que le Comité est chargé de se pencher sur l’ensemble des dispositions à prendre pour la tenue des élections programmées courant 2020, Souleymane Amadou Sangaré avance : « La priorité,  c’est de prendre toutes les dispositions pratiques pour organiser au mieux l’élection des députés à l’Assemblée nationale ».
Dans son intervention, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah, qui a présidé l’ouverture des travaux, a invité les participants à faire en sorte que ces élections, tant attendues par les citoyens, puissent se dérouler dans les meilleures conditions possibles. Et ce, a-t-il affirmé, eu égard à la situation dans laquelle se trouve le Mali.
Selon le ministre Bah, les citoyens attendent des membres du Comité de pilotage, de la performance, avant de souligner que leurs actes, allant dans la direction du relèvement du pays, doivent rassurer les Maliens. Pour lui, chaque espace dédié à la bonne exécution de ces élections est à renforcer, à rationaliser et à conforter. Le ministre Boubacar Alpha Bah indiquera que le pays attend des membres du Comité de pilotage le maximum afin qu’au sortir de ces élections, personne ne dise qu’il y’a eu tricherie.

Bembablin DOUMBIA

Source : L’Essor

Vous allez aimer lire ces articles

M5-RFP : l’Imam Dicko désapprouve la nouvelle donne

ÉCHEC DU DIALOGUE ENTRE IBK ET LE M5-RFP : LA MANIFESTATION DU 10 JUILLET PROCHAIN SERAIT-ELLE INEVITABLE ?

Mohamed Ali Bathily révèle le plan d’action du rassemblement du vendredi 10 juillet: » Les ministères, gouvernorats, préfectures et routes seront assiégés jusqu’à acceptation du Mémorandum par IBK

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct