Malijet.co

Prorogation du mandat des députés: Le niet de l’ADP-Maliba

A travers un projet de loi organique, le gouvernement a prorogé le mandat des députés jusqu’au 2 mai 2020. Pour le parti ADP-Maliba, cette décision est une violation flagrante de la Constitution du 25 février 1992 et réclame un front commun des forces vives pour empêcher cette prorogation.


Au cours du conseil des ministres extraordinaire, tenu le vendredi dernier, le gouvernement a adopté le projet de loi organique adopté, proroge jusqu’au 02 mai 2020 le mandat des députés de la Vème législature afin de réunir les conditions optimales à la bonne organisation des élections.
Mais avant, le mandat des députés, qui a expiré le 31 décembre 2018, a été prorogé jusqu’au 30 juin 2019 par la Loi organique n°2018-067 du 06 décembre 2018 conformément à l’avis de la Cour Constitutionnelle du 12 octobre 2018.
Dans un communiqué, l’ADP-Maliba appelle au respect de la Constitution par le Président de la République et la Cour Constitutionnelle. Le parti demande le retrait du projet de loi organique par le Gouvernement.
Le parti invite l’ensemble des forces politiques et sociales du Mali à constituer un front commun pour faire barrage à cette violation flagrante de la Constitution du 25 février 1992 obtenue de haute lutte par le peuple malien.
Y. Doumbia

 

Source: Le Débat

Vous allez aimer lire ces articles

Des jeunes de toutes les régions du Mali en atelier à Bamako pour la promotion de leur participation aux processus politiques et électoraux.

IBK est arrivé en Abidjan pour la 21 è Session des Chefs d’État et de Gouvernement de l’UEMOA : Donner une impulsion politique de haut niveau à l’exécution des programmes

La CNAS Faso Hèrè, le parti de l’ancien PM Soumana Sako, lors d’un point de presse hier : « Le soit disant dialogue national inclusif est un cheval de Troie pour faire entériner le projet démocraticide de révision constitutionnelle… »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct