Il n’a pas de totem, il parle de tout, de tout le monde, souvent avec justesse, d’autres fois avec violence, et quelques fois avec égarement. Le dernier à faire les frais de Mohamed Youssouf Bathily alias RASBATH n’est autre que le premier ministre qui n’a pas maintenu son père, Mohamed Ali Bathily , dans son gouvernement fin 2017, Soumeylou Boubeye Maiga.

Dans son émission post-électorale sur radio RENOUVEAU FM, depuis fermée pour incitation à la violence, le tumultueux animateur a lancé des piques au premier ministre, accusé d’être à la botte de la famille présidentielle et de faillir à son devoir dans l’organisation de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. RASBATH affirme que le comportement de Soumeylou Boubeye Maiga est indigne d’un homme marié quatre fois.

Même si le comportement du premier ministre porte atteinte aux droits des femmes, il n’en reste pas moins que cela reste conforme aux lois maliennes et ressort, par ailleurs, de l’intime et de la vie privée.

Qui ne s’est jamais égaré ?

Source: Bamada