La passe d’arme juridique opposant le parti CNID-FYT et la Cour constitutionnelle semble, enfin, connaitre son épilogue. Me Mountaga Tall a, en effet, rendu publique le 16 mars dernier, une déclaration intitulée :  » La Cour constitutionnelle passe aux aveux par une délibération rectificative « .

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant