REMANIEMENT GOUVERNEMENTAL : LE MPM DE HADI NIANGADOU EN DROIT DE FAIRE PARTI

L’équipe du Dr Boubou Cissé arrive en fin de mission. Une situation qui pourrait bien conduire le MPM au gouvernement. Rien n’est à exclure avec JO WALAKY qui a un vieux compte à régler.

Comme le dit l’adage, «la roue de l’histoire tourne toujours» ! Aujourd’hui cet adage s’accommode à la vie du député de la commune II. Lorsque le gouvernement dit de large ouverture naissait, un groupe de leaders politiques s’éloignait de la majorité présidentielle. Parmi eux le président du MPM Jo Walaky et celui de l’UDD, Tieman Hubert Coulibaly, qui créeront avec d’autres partis l’ARP.

Un cadre concurrent à l’EPM où on retrouvait ces déçus de ne pas figurer parmi les membres de l’équipe gouvernementale, dirigée par le Dr Boubou Cissé. Ils ne l’ont pas dit clairement, mais tout laissait croire que ledit regroupement politique, constitué d’anciens proches d’IBK était né pour dire qu’ils ont été oubliés. Si Hadi Niangadou n’a aucune envie d’occuper un poste ministériel, il ne faut pas oublier qu’il acceptera difficilement une chose, le retour d’Housseyni Amion Guindo au gouvernement parce que son ancien président,  s’était présenté contre le Chef de l’Etat sortant lors de la présidentielle 2018. Walaky, l’enfant de Médina-Coura, à l’époque a été combattu par Poulo parce qu’il a soutenu la candidature de Boua, le locataire de Koulouba.

Il faut retenir que c’est la candidature de l’actuel titulaire du département de l’assainissement contre IBK, qui est la cause de la démission de l’actuel premier vice président de l’Assemblée Nationale de la CODEM. Sans détour, il est allé s’afficher avec IBK. Une fidélité au chef de l’Etat, qui a vu le 2ème vice-président d’alors du Parlement, mettre ses fonds propres et ses relations pour assurer un second mandat au président sortant IBK. Pour cette 6ème législature, Il n’a pas hésité à aller avec Karim Kéita (le fiston national) pour son 3ème  mandat à l’Assemblée Nationale. Un nouveau bail qui lui a permis de s’attribuer plus de 10 députés, faisant du MPM une force plus lourde que la CODEM sur l’échiquier politique national. Il va de soi qu’un tel exploit de la part du Mouvement Pour le Mali, donne à son président Hadi Niangadou sa revanche contre Poulo et ses cols bleus.

Autrement dit, le prochain gouvernement devrait voir arriver des cadres d’Hadi Niangadou. IBK n’a pas intérêt à s’en passer car s’il est vrai qu’avec l’ADEMA il a une majorité absolue, l’appui de JO WALAKY le donnera un chiffre écrasant au Parlement. Chose recherchée pour facilement gouverner à mi-mandat, et surtout mener à souhait les réformes constitutionnelles qui remettront à jour l’Accord de Bamako, issu du processus d’Alger finalement émietté.

On en saura plus lorsque la démission du Dr Boubou Cissé et son gouvernement, sera au président de la République IBK. Les tractations sont en cours déjà, le remaniement ministériel ne saura certainement, quand on s’est le bureau du parlement, a été mis en place.

Ce qui reste clair, pour qui connait, Hadi il se battra afin certains cadres de son parti gagnent des portefeuilles ministériels !

 

Source: letemps

Vous allez aimer lire ces articles

Recomposition de la cour constitutionnelle conformément aux recommandations de la CEDEAO: Le président IBK et le Conseil Supérieur de la Magistrature ont désigné leurs six Conseillers

L’ancien ministre Konimba Sidibé membre du M5-RFP: » Nous continuerons la lutte jusqu’à ce que le Mali Koura tant désiré soit «

L’expert indépendant de l’ONU déplore la multiplication des rapts au Mali de janvier à juillet 2020: » 99 enlèvements dont celui de Soumaïla Cissé » Alioune Tine dixit

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct