Rencontre du Vice-Président avec les hommes de la 1ère Région Militaire : une escale de soulagement pour le Théâtre Est

De retour de Ménaka, le dimanche 21 février dernier, le Vice-Président de la Transition le Colonel Assimi Goïta s’est entretenu avec le Commandement du théâtre Est basé au camp Firoun à Gao.

 

Très tôt dans la matinée, une rencontre avec les notabilités de Gao a permis de faire le tour d’horizon de la situation sécuritaire telle que vue et vécue par les habitants de la région. Des témoignages recueillis, il ressort une appréciation globalement positive sur le rôle des Forces armées maliennes dans la région. Des acquis qu’il importe de consolider sans cesse.

Un briefing du Commandant de Théâtre, le Colonel-major Toumani Koné a permis à l’hôte du jour de mieux cerner les dynamiques en cours dans la région, marquées par des activités des groupes armés terroristes et d’autres groupes criminels organisés. Avec comme mission de rétablir l’intégrité territoriale de l’Etat du Mali sur une superficie de 419 070 km2, les défis pour les forces armées maliennes sont énormes dans cette région.

En prélude aux prochaines échéances électorales le Gouverneur de la région, le Général Moussa Moriba Traoré, a donné un aperçu général sur les préparatifs en cours sur toute l’étendue de la 7ème région administrative. Visiblement satisfait de ce début prometteur, le Vice-Président de la Transition a exhorté le Gouverneur et ses collaborateurs à redoubler d’efforts afin de gagner le pari de la bonne organisation des élections, un des piliers majeurs qui conditionne la réussite de la transition, vœu pieux de tous les Maliens.

« Nous sommes aujourd’hui face à l’histoire car la sécurité est au centre de tous les enjeux », a indiqué le Colonel Assimi Goïta ajoutant que du Général au Soldat, chacun à un rôle clé à jouer dans ce processus.

A l’instar de toutes les localités visitées, une séance d’échanges directs a eu lieu avec les hommes. Une aubaine pour ceux-ci d’exposer leurs problèmes et quelques fois saluer de vive voix, le Vice-Président de la Transition pour son engagement constant dans le processus de refondation de l’Armée malienne qui est plus que jamais à la croisée des chemins, donc face à son destin. Qu’à cela ne tienne, l’espoir reste permis pour la simple raison que « se tenir à la croisée des chemins permet de faire des bons choix ». Une option que le Colonel Goïta semble définitivement avoir adoptée pour que vive la nouvelle armée malienne. Les doléances ont été notées avec intérêt et certains problèmes résolus dans la foulée à la grande satisfaction des subordonnés contents d’avoir retrouvé une certaine « liberté de parole ».

Le Vice-Président de la Transition a également rendu visite aux militaires blessés lors de récentes opérations, à l’hôpital de campagne de niveau 2 de Gao où le Colonel Goïta a recensé aussi quelques demandes d’équipements dont les possibilités d’acquisition sont en cours d’exploration.

Source : Forces Armées Maliennes

Vous allez aimer lire ces articles

Mamadou Seydou Coulibaly : un bon début chaotique !

Ramadan 2021 : les Maliens entre canicule et cherté de la vie

1ère édition du forum d’intelligence économique et de la prospective au Mali : L’institutionnalisation de l’intelligence économique au Mali en objectif

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct