Malijet.co

Résultats de l’enquête d’opinion politique Mali-Mètre : 65,9% des Maliens pensent que la situation générale du pays s’est détériorée

Les résultats de la 11è édition de l’enquête d’opinion politique Mali-Mètre ont été rendus publics hier à l’hôtel Radison. L’enquête a concerné 2186 personnes âgées de 18 ans et plus réparties entre le District de Bamako et l’ensemble des capitales régionales y compris Kidal, Menaka et Taoudenit.

 

Les résultats de cette enquête portent sur plusieurs aspects. Concernant sur la situation générale du pays des 12 derniers mois, 65,9% des enquêtés affirment que la situation s’est plutôt détériorée contre 9,6% qui estiment qu’elle s’est améliorée et environ le quart (24,3%) qui juge qu’elle est restée la même.

Selon le rapport de l’enquête, les défis majeurs du Mali sont constitués prioritairement de la lutte contre l’insécurité (50,2%), la lutte contre le chômage des jeunes (49,5%), la lutte contre la pauvreté (45,9%) et la gestion du problème du nord (41,9%).

Quant à la confiance dans les institutions, 62% des enquêtés sont insatisfaits des actions du Président de la République contre 37% qui se disent satisfaits. Et le rapport de préciser que par localité, la proportion de la population satisfaite des actions du Président est surtout enregistrée à Taoudenit (62,6) et à Sikasso (61%).

Concernant les actions du gouvernement, la majorité des citoyens n’est pas satisfaite 63% de la gestion du gouvernement contre 35% qui sont satisfaits.

Le rapport révèle aussi que la majorité de la population 80,1% de la population n’a pas de connaissance sur l’accord, contre seulement 8% qui déclarent le contraire et 12% ne se prononcent pas. Pour ce qui de sa mise en œuvre la grande majorité 71,8% de la population estime que le processus n’a pas avancé contre 25% qui estiment qu’il a assez avancé et 3% sont sans opinion.

Le dialogue national inclusif est aussi abordé. 56%  ont entendu parler du dialogue national inclusif contre 44% qui déclarent le contraire. Les populations de Gao (87,8%), Mopti (73,6%), Bamako (59%) et Ségou (57,4%) sont les plus nombreuses à en avoir entendu parler et celles qui déclarent le contraire sont majoritairement enregistrées à Taoudenit (71%), Menaka (58,3%) et Kidal (57,6%).

Sur la présence de la force Barkhane au Mali, 79% des citoyens sont satisfaits du travail de Barkhane pour lutter contre le terrorisme au Mali ; contre 13% qui pensent le contraire et 8%  sont sans opinion. Comme reproches à Barkhane, les personnes enquêtées lui reprochent surtout d’être  complice des groupes armes (57,7%), de ne pas protéger les populations contre la violence des groupes armés et les terroristes (53,5) et moins fréquemment se protéger elle-même (24,5%) et soutenir la partition du pays (21,1%).

Sur le niveau de confiance aux forces de défense et de sécurité dans la lutte contre l’insécurité, (92%) des citoyens ont confiance en elle contre (7%) qui ne font pas confiance.

Sur la justice et la bonne gouvernance, 56,6% font confiance à la justice contre 41,7% qui ne font pas confiance. Quant à la capacité de la justice à lutter contre la corruption, 57% pensent que la justice malienne est capable de lutter contre la corruption contre 42% d’avis contraire.

DTK

Source: L’Investigateur

Vous allez aimer lire ces articles

Prise d’otages : Il ne reste plus que Soumaïla Cissé

Soumaïla Cissé sacrifié sur l’autel de la partition du mali? « Bring back our Soumi champion »

Téléconférence de l’Union Africaine à propos de la pandémie du Covid-19 : ‘’ Plusieurs pays africains enregistreront une forte baisse du taux de croissance, ainsi que des pertes financières importantes ‘’

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct