Malijet.co

RPM-Markala : L’honorable Yacouba Traoré sur une chaise éjectable

Il faut sauver la sous-section du Rassemblement pour le Mali (RPM, parti au pouvoir) de Markala. C’est du moins le coup de cœur d’un militant du parti du Tisserand.

Depuis quelque semaine, la sous-section RPM de Markala traverse une crise. A l’origine, le comportement peu compréhensif de l’honorable Yacouba Traoré envers son comité. Du coup, les membres lancent un cri de cœur au bureau politique national pour venir les sauver à l’orée de l’élection présidentielle.

Et pourtant, c’est le même député Yacouba Traoré qui avait remué ciel et terre pour occuper le poste de secrétaire général de la sous-section malgré la réticence de beaucoup de militants du parti qui prévoyaient son attitude pas glorieuse. Il s’agit, entre autres, de son absence totale à Markala pour la tenue des réunions, ses promesses  non tenues à l’endroit de la jeunesse de  Markala en générale et de la sous-section en particulier.

L’honorable Yacouba peut faire plus de 6 mois sans mettre pied à Markala. Même s’il vient dans la région, il préfère rester à Ségou où un certain Tala de son club différent du parti,  pilote toutes ses actions… J’ai été le premier à le soutenir pour qu’il devienne le secrétaire de la sous-section, mais aujourd’hui, grande est ma déception. Nous aurions souhaité qu’il vienne participer même à une seule réunion par mois, hélas, il est plus intéressé par son club de soutien que par son parti. Comme si cela ne suffisait pas, à la veille de la fête des femmes, il nous a fait parcourir les 31 villages de Markala pour informer les femmes qu’il leur donnera le pagne du 8 mars. Honte, aucune d’elles n’a reçu de pagne.

Ces propos pleins d’amertume sont d’un cadre militant du RPM qui estime d’ailleurs que si rien n’est fait, tous les militants risquent de se retrouver avec Modibo Koné du Mouvement Mali Kanu ou de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra, deux autres natifs de la région de Ségou.

 

De Ségou à Sikasso entre le parti et le club de soutien

Avec le comportement de l’honorable, jugé peu orthodoxe, des indiscrétions font état d’une probable candidature de Yacouba à Sikasso. On murmure qu’avec son club de Sikasso, il serait en train de se préparer pour déposer sa valise dans cette localité afin d’être candidat. Ce, au regard de sa présence accrue dans cette ville.

Il n’a pas un comportement de rassembleur. C’est difficile de le dire mais il le faut, Yacouba Traoré ne prend plus le téléphone des membres, l’accuse un autre membre du parti. Il a fait comme s’il n’a pas besoin de nous. J’ai été appelé par beaucoup de militants de Bamako ; depuis la création du parti, je suis dans le parti et je ne souhaite pas quitter. Lui et son adjoint Drissa Dembélé ne font rien pour rassembler le parti.

Il est difficile de faire aujourd’hui la part entre le club et le parti. Toutes les actions de Yacouba sont aujourd’hui concentrées sur son club de soutien. Ce qui frustre les membres de son parti qui pensent d’ailleurs qu’il est un prédateur et non un  militant.

D’ailleurs on murmure qu’il ne fait rien pour son parti alors que les moyens ne manquent pas pour son club de soutien qui a non seulement la gestion de l’entretien du barrage de Markala mais aussi la gestion du projet des cases flottantes, initié par le gouvernement du Mali. Une gestion floue est d’ailleurs faite de ce projet par les amis de Yacouba Traoré.

Nous y reviendrons.

A. D.

 

Source: La Sirène

Vous allez aimer lire ces articles

A propos de sa visite à Kidal, l’ex-PM Moussa Mara révélé : « J’ai catégoriquement refusé de demander l’aval de la CMA … »

Scrutin de 2018 : Le nombre de candidat au fauteuil présidentiel va croissant !

L’ACI au creux de la vague : L’impunité garantie pour son ancien DG promu ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct