Salif Keita, l’un des chanteurs les plus appréciés du Mali, entre en politique

Salif Keita, l’un des auteurs-compositeurs-interprètes les plus appréciés du Mali, entre en politique en tant que membre du conseil de transition du pays, qui doit faire pression pour des réformes législatives après la suspension du Parlement lors d’un coup d’État.

«C’est un moment décisif pour le Mali», a déclaré Keita par SMS. « Il est très important que nous corrigions les erreurs qui ont été commises dans le passé. »

Keita, 71 ans, est célèbre dans toute l’Afrique pour avoir mélangé la musique traditionnelle mandé avec du jazz et d’autres styles de musique internationaux et a été nominé plusieurs fois pour un Grammy Award. Après avoir annoncé en 2018 qu’il avait pris sa retraite de l’enregistrement, il est devenu un critique de plus en plus virulente des efforts du Mali pour mettre fin à une insurrection islamiste et de l’implication de la France dans le conflit.

La France a une forte présence militaire en Afrique de l’Ouest, avec plus de 5000 soldats menant des opérations de contre-insurrection au Mali et dans le Sahel au sens large, une zone semi-aride à la lisière sud du désert du Sahara.

Keita siégera au conseil de transition de 121 membres pendant 18 mois, aux côtés de membres de la junte militaire, d’anciens militants et d’un chef religieux influent. La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest exige la tenue d’élections en 2022 pour nommer un nouveau président et un nouveau parlement.

Source: intellivoire

Vous allez aimer lire ces articles

Son Excellence Monsieur Bah N’DAW, Président de la Transition a reçu en audience ce mardi 19 janvier 2021, Monsieur Moumouni GUINDO, Président de l’Office Central de lutte contre l’Enrichissement Illicite (l’OCLEI).

Sommet de N’Djamena : que faut-il en attendre ?

KOULOUBA 2022 : SEYDOU M. COULIBALY

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct