Sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA : le consortium des femmes dans la Transition sociopolitique du Mali propose leur médiation

La ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, madame Wadidié Founè Coulibaly, a reçu en audience ce mercredi 26 janvier 2022, la délégation du consortium des femmes dans la Transition sociopolitique du Mali.

 

La délégation était venue proposer leur médiation pour trouver une solution à la sanction imposée par la CEDEAO et l’UEMOA contre le Mali. Pour ce faire, le consortium propose sa médiation, car à entendre la porte-parole, ces sanctions portent un grand préjudice à l’ensemble de la population malienne, particulièrement aux femmes et aux enfants qui payent un lourd tribut.

« C’est dans cette optique, que le consortium est venu solliciter l’accompagnement du ministre auprès des autorités de la Transition » a dit la représentante. Et d’ajouter en ces termes «nous femmes, soucieuses du devenir de nos enfants, décidons de proposer notre médiation auprès des deux parties. Nous souhaitons commencer notre démarche par nos autorités nationales ».

La ministre visiblement heureuse de l’initiative a rassuré que des dispositions utiles seront prises pour apporter une réponse à leur sollicitation.

Source : CCOM/MPFEF

Vous allez aimer lire ces articles

Fin de la visite de la Vice-Présidente du Benin

Le Colonel Abdoulaye MAIGA, MATD: ‘‘notre souci n’est pas d’avoir des représentants de l’État qui font peur à la population’’

Enquête d’opinion mali-mètre: la Transition dans la grâce de Assimi

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct