Malijet.co

Sans Tabou: Boubou Cissé réhabilite Dan Nan Ambassagou

Le Premier ministre Boubou CISSE a bouclé, hier dimanche, un long périple dans la région de Mopti au cours duquel il a visité plusieurs localités et rencontré différentes communautés dans le cadre de la restauration et la consolidation de la paix. L’un des faits les plus marquants de cette visite a été l’accueil triomphal réservé au PM par les chasseurs et la poignée de main souriante entre le Youssouf TOLOBA, chef d’état-major de Dan An Ambassagou, au milieu de ses confrères dozos. Un signe de réhabilitation d’une milice pourtant dissoute par le gouvernement.

Le gouvernement malien a prononcé au lendemain du massacre de Ogossagou qui a fait officiellement 135 morts, le 23 mars 2019, la dissolution de la milice d’auto-défense dogon, dénommée Dan Na Ambassagou,.

«Depuis un certain temps, l’Association Dan Na Ambassagou s’est écartée de ses objectifs initiaux, en dépit des mises en garde répétées des autorités administratives locales», indique un communiqué publié dimanche à l’issue d’un conseil des ministres extraordinaire.

«Nous avons procédé à la dissolution de l’association Dan Na Ambassagou pour indiquer clairement aux uns et aux autres que la protection des populations reste et restera le monopole de l’État», a commenté le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA sur son compte Twitter.

Dan Na Ambassagou, qui a toujours protesté contre cette dissolution, affirmant que son désarmement est conditionné au retour de l’administration et de l’armée sur toute l’étendue du territoire ‘’du pays Dogon’’.

« Pas question de désarmer les chasseurs par force », avait rétorqué le chef d’état-major de Dan An Ambassagou dans un message sonore. « Je parle au nom des chasseurs d’ici : Tenenkou, Youwarou, Djenné, Douentza, Koro, Bankass, Bandiagara… Nous allons sauver la dignité de notre pays sauf si nous mourons », dit-il dans son message vocal en Bamanankan avant de réitérer son opposition à la décision du Gouvernement concernant la dissolution de son mouvement.

Même la menace du Président IBK lors sa visite à Sobane Da qui a soutenu que l’État procédera de gré ou de force au désarmement de toutes les milices, n’ont pas suffi à dissuader Dan Na Ambassagou. ‘’L’État procédera immédiatement au désarmement de tous ceux qui détiennent illégalement des armes, celui qui refusera sera sanctionné sévèrement’’, a expliqué le Président IBK.

Dan Na Ambassagou reste maître du jeu dans la zone, en témoigne l’accueil des grands jours réservé par ses milices au PM et même la chaleureuse poignée de main entre le chef d’état-major Toloba et le chef du gouvernement.

Pour rappel, la délégation mixte conduite par le Premier ministre avait plusieurs objectifs de travail. Il s’agissait dans un premier temps de parer à l’urgence humanitaire qui est la conséquence directe de la crise sécuritaire.

Par ailleurs, la visite devrait accélérer le renforcement du dispositif sécuritaire, ainsi que le déploiement de l’administration pour améliorer l’accès aux services sociaux de base des populations de cette région. De plus, la présence des membres du Gouvernement ainsi que des notabilités favorisera le dialogue inclusif indispensable à la restauration du vivre ensemble et de la paix dans les régions du Centre, en particulier, et au Mali, en général.

Par Sidi DAO

Info Matin

Vous allez aimer lire ces articles

Mahmoud Dicko : « Boubou Cissé est mon fils mais s’il dévie, nous allons le combattre…»

Communiqué sur la visite en France du Premier ministre, Dr Boubou Cissé

Le président nigérien réitère sa position sur le cas de Kidal au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct