Malijet.co

Section V de l’URD: de nouvelles bases pour 2023

La Section de la Commune V du district de Bamako du Parti Union pour République et la démocratie (URD) a accueilli de nouvelles adhésions au nombre de 6 militants venant de divers horizons. Pour prendre en compte ces nouvelles adhésions, ladite section a procédé, le samedi 23 novembre 2019, à la mise en place d’un nouveau bureau de 103 membres avec à sa tête Soungalo TRAORE comme secrétaire général. L’élection du nouveau bureau a été supervisée par les délégués du Bureau exécutif national du Parti, dont Madani TRAORE, Secrétaire général de l’URD qui présidait la séance. C’était au siège de la Section de la Commune V.

 

C’est dans un climat serein que ce bureau consensuel a été mis en place. Comme dans les autres communes, ce renouvellement du bureau se fait en prélude à l’Assemblée générale du Parti qui se tiendra dans quelques jours.

En campant le décor, le président de séance a remercié les délégués venus de tous les quartiers de la commune V et a vérifié si chacun avait un mandat de vote.
Il a par ailleurs décrié la situation actuelle du Mali et appelé au sursaut national pour sortir notre pays de cette situation qu’il qualifie d’impasse. Selon M. TRAORE, le pays est dans cette situation à cause d’une fraude électorale. « Nous sommes là aujourd’hui, parce qu’ils ont tripatouillé les voix des honnêtes citoyens. Si tout se passait dans la clarté, le président Soumaïla allait être au sommet de l’état. Et grand nombre des maux dont souffrent les Maliens seraient un mauvais souvenir », a-t-il dit.

À propos du dialogue inclusif national, M. TRAORE, a affirmé que tant que certains points ne seront pas clairs, l’URD n’y participera pas. Il ainsi appelé les militants de son parti, ainsi que les Maliens à être vigilants pour ne pas tomber dans le piège de ce dialogue qui, selon lui, n’est qu’une mascarade. Il a aussi profité de l’occasion pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux adhérents au sein de la grande famille URD. « Je puis vous assurer qu’il n’y a pas de nouveaux militants et d’anciens militants dans le Parti URD. Il y’a tout court des militants URD. Soyez sans crainte, nous ne sommes pas comme un certain nombre de partis qui piétinent les valeurs maliennes de solidarité. Nous avons un seul objectif, celui de nous débarrasser de ce système dont souffrent les Maliens des villes et de la dernière bourgade. Ensemble, nous pouvons. Plus jamais ce qui a été fait lors de la présidentielle de 2019. Restons éveillés et constamment attentifs. Car, les mascarades électorales commencent bien avant les échéances des élections », a-t-il fait savoir.
Pour sa part, le nouveau secrétaire général de la Section commune V de l’URD a remercié les nouveaux adhérents de son parti. « De 2017 à 2018, force est de reconnaître que le Parti URD en Commune V a enregistré de nombreux militants venant d’horizons divers, en témoignent les nouvelles adhésions » a-t-il relevé. Avant d’ajouter que dans les jours à venir, avec la poursuite des efforts dans la mise en place des organes, le nombre des comités et des sous-sections en Commune V augmentera de façon significative. « Nous devons redoubler d’effort pour que notre parti reste l’une des principales forces politiques dans le paysage politique de la Commune V.», a-t-il dit, avant de révéler que sa section aura comme principale activité la formation des membres de son parti pour faire face à la présidentielle de 2023 qui est selon lui un tournant décisif.

Source: INFO-MATIN

Vous allez aimer lire ces articles

Me Hassane Barry sur Africâble : « Il faut dialoguer avec Kouffa et remonter à Iyad… »

Le président du PPC et du MC-ATT, JeamilleBittar « Le consensus reste la seule voie royale de sortie de crise »

DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct