Malijet.co

Ségou : le RPM demeure la première force politique

La Fédération du Rassemblement pour le Mali (RPM) de la région de Ségou a organisé, le samedi 14 septembre 2019, à San, sa 2e conférence régionale axée sur la vie du parti et le Dialogue politique inclusif. Le RPM reste la première force politique à Ségou avec 14 députés, 428 élus municipaux, dont 33 maires.

 Cette conférence régionale du RPM, présidée par Abdramane Sylla, chef de la délégation du bureau politique national du parti en présence de l’honorable Mamadou Diarrassouba, de Boubacar Touré, vice-président de la Fédération régionale RPM de Ségou, a permis aux délégués venus de San, de Bla, de Ségou, de Niono, de Macina, de Tominian, de Barouéli d’évaluer l’état du parti afin de mieux se préparer pour relever les défis à venir qui sont la participation active du parti au Dialogue politique inclusif et le renouvellement des organes (comités, sous-sections, sections, fédérations) du parti pour le congrès prévu courant décembre.

Après les mots de bienvenue du secrétaire général de la section RPM de San, Adama Dessé, le vice-président de la Fédération RPM de la région de Ségou, Boubacar Touré, a présenté l’état du parti dans la région où, selon lui, le parti du Tisserand compte 29 partis alliés de la majorité présidentielle. Aux dires de Boubacar Touré, le RPM est la première force politique de la région de Ségou avec 14 députés, 428 élus municipaux dont 33 maires.

L’honorable Mamadou Diarrassouba a appelé au renforcement du parti en vue des échéances futures. “Nous sommes la première force politique du pays. Pour le financement des partis politiques, cette année, nous avons eu plus d’un milliard de F CFA. C’est notre mérite. Pour garder cette position, il faut renforcer le parti, maintenir la cohésion sociale. Il faut éviter d’étaler nos différends en public. Tout ce qui touche IBK nous touche, nous soutenons ses actions”, a-t-il affirmé.

A propos de Dialogue politique inclusif, Abdramane Sylla, chef de la délégation du bureau politique national, a réaffirmé l’adhésion pleine du RPM à ce processus qui, dira-t-il permettra de résoudre les problèmes de notre pays. “Les défis sécuritaires et socio-politiques auxquels notre pays est confronté interpelle, en premier lieu, le RPM. Nous devons aider le gouvernement et le président de la République à relever ces défis. Le Dialogue politique inclusif est nécessaire”, a-t-il déclaré….Lire la suite sur Aumali

Abdrahamane Diamouténé

Source: L’Indicateur du Renouveau

 

Vous allez aimer lire ces articles

Les propos de Moussa Sinko Coulibaly sur la radio Peace FM : « IBK a enterré le pays »

Dialogue national inclusif : Les raisons du non catégorique de la plate-forme « Anw ko Mali Dron »

Politique des villes : Des fortes réflexions en cours

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct